L’honorable Député Awa Gueye, présidente de la commission santé et présidente du collectif des femmes parlementaires a conduit aujourd’hui à Linguère, une forte délégation dans laquelle le médecin chef régional de Louga, Cheikh Sadibou Senghor, les députés Yoro Sow et Aniyeu Mbengue, l’adjoint au maire Ibrahima Lo pour présenter ses condoléances aux familles éplorées. 

« On est là ce matin dans le cadre d’une visite de terrain qui a plusieurs objectifs : le premier, c’était de présenter les condoléances de l’assemblée nationale aux familles éplorées. Le deuxième objectif, c’était de faire l’etat des lieux par rapport à l’accident qui s’est passé et aller visiter la salle néonatale, où 4 bébés ont perdu leur vie suite à l’incendie du 24 avril 2021 » a laissé entendre la présidente de la commission santé, population, affaires sociales et solidarité nationale, Awa Gueye qui a également rencontré le personnel de santé, et situer leur état psychologique.  

Selon elle, le troisième objectif est de venir recueillir les doléances du personnel de l’hôpital Magued Lo de Linguère. « Nous avons donné notre engagement à faire le plaidoyer pour ces doléances-là. Ces doléances tournent autour du renfort de personnel qui a été déjà pris en charge par le ministre de la santé et le gouvernement ».  

Et d’ajouter : « Il y a aussi des doléances relatives aux logistiques, là aussi le gouvernement a fait des efforts considérables et nous avons pris l’engagement de faire le plaidoyer, en ce qui concerne le relèvement du plateau technique de l’hôpital Maguette Lo de Linguère ». 

Pour être en phase avec le chef de l’Etat qui a annoncé lors du dernier conseil des ministres un audit des infrastructures sanitaires et la réforme du système de santé, « nous avons une loi sur la réforme hospitalière et le président de la république l’a annoncé récemment. Il faut qu’on aille vers l’audit du système sanitaire. Je pense que cela est ressorti dans nos débats, il y a beaucoup de questions autour de la santé qui nécessitent une analyse profonde. Il y a la question des décès néonataux qu’il faudrait auditer et il y a aussi la question du personnel qu’il faut auditer par ce que qu’on se rend compte qu’au niveau de certaines localités, la question des spécialistes est un réel problème ». 

La famille du parrain en a profité de cette occasion pour voler au secours de cet hôpital, en dégageant une somme de 5 millions de francs Cfa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère / Visite du président : l’appel fort de Moussa Sow (Cojer) aux Djolof-Djolof pour un accueil triomphal

En clôturant sa tournée économique dans le Nord du Sénégal, le président de la République …