On ne le dira jamais assez,les paysans du département de Linguère sont affectés par une psychose et une inquiète indescriptible .En effet,la longue pause de la pluviométrie est passée par là.Pour rappel,les premières pluies en datent du 13 juillet dernier d’ailleurs ces pluies n’étaient pas du tout abondantes et que ce n’était pas généralisé dans la localité  d’où il n’y avait que  des traces dans bon nombre  de zones.Revenant sur la situation,l’on nous signale que c’est catastrophique car les semies sont  détruites faute de pluies, certains paysans jusqu’ici n’ont pas encore semé leurs graines d’arachides.Quelques rares paysans qui avaient débuté les semences se désolent car ils sont obligés de reprendre les semies.Selon eux ,la situation devient critique et  catastrophe vu  le temps  qui file et que l’hivernage tarde à s’installer.Cette  longue absence de pluies n’épargne pas le monde animal.Le bétail a fait , l’aliment de bétail coûte cher  le sac vaut à 7500f voire 8000f,le kg d’arachide décortiquée s’échange contre 700f nous dit un grand agriculteur retrouvé sur place.Des animaux sont affaiblis ,certains même meurent de faim à en croire nos sources.Le moins que l’on puisse dire la longue pause pluviomètrique installe le désarroi et le désespoir chez les paysans du Djoloff.

Samba khary Ndiaye Linguere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Commune de Thiamène-Pass : Les populations de Pass-Véréane promettent la réélection du maire Moussa Ndiaye

Le maire de la commune de Thiamène-Pass a remis aux femmes du village de Pass-Véréane un c…