Lettre aux jeunes du Djoloff, par Birame SOW

Chers frères et sœurs du département de Linguère,

Dans quelques heures, disons dans moins de 24H, sur initiative du Maire de la Commune de Linguère, sera organisé dans ladite commune, cœur de notre cher Djoloff, un forum sur l’emploi des jeunes dont le thème porte sur : « auto-emploi et entreprenariat, quel projet pour relever le défi du chômage des jeunes au Djoloff ». Thème d’une importance capitale, qui déjà cristallise toutes les convoitises d’ici et d’ailleurs de tous les acteurs du public et du privé.

La préoccupante question de l’emploi et de l’auto-emploi des jeunes est au cœur des politiques publiques de la plupart des pays à travers le monde. Notre pays, le Sénégal n’est pas en reste dans cette prise en compte que cette question majeure en l’inscrivant parmi les axes phares du Plan Sénégal émergent (PSE), référentiel par essence des politiques publique de notre pays.

C’est fort de cette citation du Président Barack OBOMA « L’audace de l’espoir. Voilà le meilleur de l’esprit américain; avoir l’audace de croire, malgré toutes les indications contraires, que nous pouvions restaurer un sens de la communauté au sein d’une nation déchirée; l’audace de croire que malgré des revers personnels, la perte d’un emploi, un malade dans la famille ou une famille empêtrée dans la pauvreté, nous avions quelque emprise, et par conséquent une responsabilité sur notre propre destin », que je suis, aujourd’hui plus qu’hier, convaincu que nous, jeunes, devons oser entreprendre pour l’avenir et pour les générations à venir.

Convaincu comme l’ancien président américain, nous devons sans relâche travailler pour asseoir notre dignité d’homme tout court. Au-delà de la merveilleuse idée d’entreprendre, nous devons nous préparer personnellement à vivre dans la plus grande dignité dans une autonomie économique plus que l’étaient nos aïeux, tout en nous protégeant à léguer aux futures générations une vie future plus radieuse.

Répondre à cet appel d’un des dignes fils du Djoloff est l’invite que je vous fais mes chers sœurs et frères du département de Linguère. C’est en venant massivement à ce forum, mais aussi avec de bons projets ou des bonnes idées porteuses de projets en tant que jeune et/ou future entrepreneur que vous y serez utiles de par votre présence.

Il faut faire preuve d’innovation, d’initiative, de créativité et de prise de risque dans la mise en œuvre de toute activité d’entreprenariat. Vos projets, une fois réalisés, participeront à la résolution de l’épineuse problématique du chômage, de la pauvreté et de la délinquance qui gangrène les jeunes. 

En tant que jeunes pleins d’ambitions et d’espoir, vous participeraient à la lutte contre le chômage parce que non seulement ce projet vous fera travailler vous-mêmes, il fera travailler d’autres personnes directement ou indirectement. Vos projets, une fois réalisés, pourront réduire la pauvreté avec la création d’emplois mais aussi la création de richesse notre terroir.

Le Djoloff, notre terroir est immensément riche de ses dignes fils et de ses potentialités économiques parmi lesquelles nous pouvons citer à titre illustratif :   

  • L’agriculture ;
  • L’élevage ;
  • Le maraichage ; 
  • L’augmentation des capacités d’eau ; 
  • Le renforcement des infrastructures routières ;
  • L’électrification ;
  • Les services……
  • Etc……..

Il n’est impossible aujourd’hui que nous, jeunes, ne puissions pas réussir au Djoloff en exploitant la terre, celle-là ce que le bon Dieu a bien voulu mettre à notre disposition.

Nous n’avons pas droit à l’échec, nous n’avons pas le droit de croiser les bras, nous n’avons plus le droit d’attendre, nous avons l’obligation de prendre notre destin en main. Chacun de nous, pris isolément, a de bonnes idées qu’il lui suffit juste de matérialiser pour participer activement au développement de notre terroir en particulier et le du Sénégal en général.

Le Djoloff-Djoloff est naturellement endurant, digne, travailleurs, croyant, persévérant, patient dans l’épreuve et le dénouement du travail bien fait. Dans la culture de notre terroir, nous n’acceptons point d’être les derniers en toute bonne chose.

L’histoire politique du Djoloff l’a prouvé depuis les indépendances, nous sommes toujours présents et bien représentés. En voilà une preuve à suffisance que le Djoloff ne peut et doit être derrière, il nous appartient de relever encore le défis pour maintenir et renforcer notre place au concert de la nation des dignes fils du pays.

Prenons exemple sur l’organisateur de ce forum, je veux nommer le Maire Linguére, le Ministre Aly Ngouille NDIAYE, qui bien que grand intellectuel avec un riche parcours dans les hautes sphères de l’Etat a fièrement excellé dans le milieu professionnel privé. Il est, au-delà cette double posture, un grand producteur agricole (saison des pluies et saison sèche). Faisons comme lui ou plus que lui, ce qui ne sera pas chose aisée. Il a montré la voie à suivre, tracé le chemin à emprunter, devons-nous rester sans rien faire, NON !

Chers frères et sœurs du Djoloff battons-nous, faisons mieux que lui, il n’en sera que très fier et très honoré.

Je terminerai cette lettre par dire MERCI MERCI au Ministre Aly Ngouille NDIAYE pour cette belle initiative que les acteurs économiques, autorités politiques doivent copier dans leurs différentes localités pour une solution à l’emploi des jeunes au Sénégal.

Diaradieuf Aly Ngouille Ndiaye

Vive le Djoloff dans sa diversité

Vive le Sénégal Emergent

FRATERNELLEMENT

Votre frère Birame SOW

Juriste, Citoyen du Djoloff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

Macky officialise la date des élections locales

C’est maintenant officiel! La date tant attendue des élections locales est maintenant conn…