Un lot de 70 caisses de 320 serviettes hygiéniques chacune a été remis à des jeunes filles des lycées des communes de Dahra-Djolof, Boulal, Thiamène-Pass et Linguère. A Linguère, la cérémonie de réception de dons a été présidée par le maire Ibrahima Lo, à ses côtés l’autorité administrative, Katy Sarr, le proviseur Ousmane Seck, les élus locaux et les parents d’élèves. 

Après les communes de Dahra-Djolof, Boulal et Thiamène-Pass, un lot de 6.400 serviettes hygiéniques a été remis à des jeunes filles du lycée Alboury Ndiaye de Linguère le mardi 13 avril, par la députée de Fekké Maci Bollé, Ndeye Fatou Guissé qui œuvre dans le social. Le don vise à accompagner ces jeunes filles dans le cadre de leur hygiène menstruelle, est un ouf de soulagement pour certaines filles démunies qui peinaient énormément en à acquérir. « Ces serviettes que nous offrons à ces jeunes filles permettent de leur rendre leur dignité et les protéger tout en les accompagnant pour qu’elles puissent suivre leur cursus scolaire sans difficultés » dit-elle. Elle a exhorté les jeunes filles à se consacrer aux études afin d’avoir des résultats escomptés. 

Diégane Diop, Ndèye Amy Tall et Fatou Tounkara, la présidente du gouvernement scolaire, toutes des lycéennes bénéficiaires, ont ovationné cette action hautement sociale. 

« Aux apprenants, à nos petites sœurs, c’est un acte qui est fait à votre endroit pour vous mettre dans des conditions les meilleures de travail. Elle a demandé d’en faire à un bon usage et par rapport à la responsabilité écologique, de tout faire pour ne pas polluer l’atmosphère » a laissé entendre l’autorité administrative, Katy Sarr . 

La cérémonie de remise de serviettes hygiéniques entre dans le cadre du cycle menstruel des filles à l’école. Cette dotation vient à son heure car le besoin est bien réel dans nos établissements du moyen secondaire, a déclaré l’IEF , Mamadou Aliou Diallo . 

Selon lui, les études faites par l’organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture , ont montré qu’une fille sur dix ne va pas à l’école pendant son cycle menstruel . Ce qui correspond à 20% du temps scolaire perdu par an. Cette même étude révèle que beaucoup de filles abandonnent complètement l’école , faute de prise en charge adéquate . Vos actions dans l’accompagnement des écoles, du préscolaire au lycée ,  sont d’une haute portée éducative et sociale . Celle-ci entre dans le cadre d’une grande politique de gestion de l’hygiène menstruel que vous venez d’initier dans le département . Cette politique permet aux filles de gérer leurs menstruations de manière hygiénique avec dignité et en toute sécurité avec un gain de 20% du quantum horaire .  

S’adressant aux autorités scolaires du collège et du lycée, il a demandé d’en faire bon usage en facilitant l’accès aux serviettes, en les formant à l’utilisation correcte et saine avec l’hygiène requise . 

 Il a recommandé de sensibiliser les filles à la gestion des serviettes après usage , il a pensé à la mise en place d’un dispositif fonctionnel de collecte de déchets aux abords des toilettes .  

Masse Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

( vidéo)Incendie hôpital Magued Lo de Linguère :la commission santé de l’assemblée nationale présente ses condoléances aux familles éplorées

L’honorable Député Awa Gueye, présidente de la commission santé et présidente du collectif…