ZOOM ….sur le premier bassin de rétention du Sénégal creusé par Bouna Alboury en 1931 à Labgar

Nous allons à la découverte du premier bassin de rétention du Sénégal creusé en 1931 par Bouna Alboury NDIAYE à Labgar dans la zone silvo-pastorale.Ce bassin sert de lieu de prière aussi quand le ciel tarde à ouvrir ses vannes.Il a été réhabilité avec le programme des bassins de rétention

Le premier bassin de rétension du Sénégal a été creusé en 1931 à labgar village situé dans le département de Linguère à 65km du chef lieu départemental par le roi du Djollof , Bouna Alboury .Le Bourba injecter la moitié de son salaire dans les actions sociales .Ainsi il a creusé 87 puits et un lac de rétention dans ce village de la zone silvo-pastorale .La plupart des labgarois pensent cela découlent de la volonté de la nature .Seuls les vieux détiennent l’information mais ils peinent à donner une date exacte la tradition orale est passée par là .

Cette place mythique sert de lieu de prière aux populations qui s’y rendent à chaque veille hivernale pour demander au Ciel d’ouvrir ses vannes .Cette année les labgarois n’ont pas dérobé à la règle avec le retard noté de la pluie comme par hasard deux jours après la pluie arrose le village .

Sous l’Alternance, le bassin a drainé( 80) quatre –vingt ans après avec le programme des bassins de rétention sous la tutelle du ministre de l’environnement Djibo Leyti KA .Trois ans après le bassin est rempli mais les villageois estiment que la limitation a rétrécit la marre d’eau car selon eux les digues diminuent le ruissellement des eaux et demandent aux nouvelles autorités d’apporter quelques rectificatifs.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.