Ziguinchor : 13 jeunes tués et 9 blessés par des hommes armés

Elles ont été exécutées samedi par des hommes armés, à Bofa, un village situé près de Ziguinchor, la principale ville du sud du Sénégal.

Ce bilan a Ă©tĂ© fourni par une source militaire contactĂ©e par l’APS, l’agence de presse officielle du SĂ©nĂ©gal.

La mĂŞme source, qui a requis l’anonymat, fait Ă©galement Ă©tat de cinq personnes grièvement blessĂ©es.

Elle affirme que les victimes, des jeunes, Ă©taient parties couper du bois Ă  Bofa, un village de la commune de Boutoupa Camaracounda.

Des sources hospitalières ont Ă©galement fait Ă©tat de 13 personnes tuĂ©es. Selon elles, neuf autres personnes grièvement blessĂ©es ont Ă©tĂ© acheminĂ©es Ă  l’hĂ´pital rĂ©gional de Ziguinchor.

Elles affirment que certaines victimes ont été égorgées, et que les corps des autres ont été criblés de balles.

Des groupes rivaux
Ce drame survient quelques heures après l’annonce, par les autoritĂ©s sĂ©nĂ©galaises, de la libĂ©ration de deux prisonniers membres de la rĂ©bellion du Mouvement des forces dĂ©mocratiques de Casamance (MFDC).

ArrĂŞtĂ©s par l’armĂ©e, les deux combattants du MFDC Ă©taient dĂ©tenus dans un cantonnement militaire. Ils seraient proches de Salif Sadio, le leader de l’un des groupes rivaux du MFDC.

Ils ont Ă©tĂ© libĂ©rĂ©s Ă  la suite d’un accord signĂ© Ă  Rome en dĂ©cembre dernier, entre l’État du SĂ©nĂ©gal, les indĂ©pendantistes du MFDC et la communautĂ© de Sant’Egidio.

Des « progrès substantiels »
Un acte similaire a été perpétré en 2011 par des hommes armés à Diagnon, un village situé dans la région de Ziguinchor. Onze personnes parties chercher du bois avaient été exécutées par des individus armés.

Dans son message de fin d’annĂ©e, Macky Sall, le chef de l’État sĂ©nĂ©galais, a invitĂ© les rebelles du Mouvement des forces dĂ©mocratiques de Casamance Ă  poursuivre le dialogue pour consolider la paix dans le sud du pays.

« Consolidons la paix, car nos progrès sont déjà substantiels, par le dialogue confiant que nous avons poursuivi toutes ces années avec le soutien constant des facilitateurs, que je salue et apprécie », avait-il dit le 31 décembre 2017.

 

Auteur: BBC-Afrique – Webnews

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.