Wade fils libéré en prison, Idy réclame un deal orchestré (par Mor Mbathio Ndiaye)

La sortie de Karim Wade en prison a fait couler beaucoup d’encres dans l’échiquier politique de notre pays et à semer beaucoup de doute chez certains leaders politiques. Cette libération coïncide avec l’anniversaire du 23juin 2011 au moment où l’ancien Président Me Abdoulaye Wade voulait imposer au Sénégalais sa fameuse loi portant le ticket Présidentiel et le quart bloquant. Cette date historique a failli basculer le pays dans une guéguerre opposant le parti au pouvoir et les leaders d’opposition d’alors.

Mais Dieu merci Le pays est sorti indemne de cette situation de trouble étatique qui voulait mettre le pays à sang et à feu. N’eut été l’intervention du défunt marabout Serigne Abdoul Aziz Sy troisième khalifat de Seydi EL hadji Malick Sy dans une bande Sonore avait adressé son message aux hommes politiques Sénégalais nous disait « Toutes décisions prises par l’état et que cette décision ne va à l’encontre des besoins des Sénégalais, le jour de la résurrection vous serez responsables de tel acte autrement dit dieu vous punira ».

Ce jour là, tout le peuple Sénégalais était devant les grilles de l’Assemblée Nationale pour dire non aux députés de la majorité présidentielle. Toutes les forces vives étaient en places pour que justice soit au dessus de la loi : c’est le cas de y’en à marre avec leur célèbre slogan « ne touche pas à ma constitution », du mouvement M23 dont le coordonnateur d’alors était Alioune Tine et beaucoup de leaders politiques se sont manifestés vivement leur désaccord sur un tel projet de loi. Car, ils savaient que si toute fois ce projet de loi passait, le pays allait devenir une dynastie Wadienne et que Wade fils sera réélue sans le suffrage universel. Ceci était le rêve de tous les jours du Président Abdoulaye Wade.

Ce rêve tant souhaité par Me Abdoulaye Wade ne va-t-il pas se réaliser au moment où Wade fils a reçu une grace présidentielle du Président Macky Sall ? De toute façon la libération de Karim Meissa Wade et deux de ses codétenus Abou Khalil Bourgi et Alioune Samba Diassé en prison ne cesse de créer de vive polémique dans la tanniére. Cette sortie nocturne de wade fils en prison de rebeuss au moment où tout le monde ne s’attendait même pas a poussé certains leaders politiques à réclamer leur ras le bol. Autrement dit que cette libération est tout simplement un DEAL politique bien orchestré entre Me Abdoulaye Wade Et son fils adoptif le président Macky Sall nous dit le président du REEWMI monsieur IDRISSA SECK.

Deal politique ou pas, ces relations tendues entre les deux Présidents se sont dégénérées ces temps ci par un climat d’apaisement. D’autant plus que le dialogue national tel que voulu par le Président Macky Sall a réuni encore une fois toutes les force vives de la nation que se soit les alliés ou du coté de l’opposition y compris le PDS. Si on se souvient sur les propos du Président Abdoulaye wade concernant l’affaire Karim Wade, il disait souvent qu’ « un procès politique, on doit le régler en politique ». Il me semble avéré et il a gagné le pari car au lendemain du dialogue national, son excellence monsieur Macky Sall a appelé le Président Abdoulaye Wade au téléphone lors de son quatre vingt dixième anniversaire pour lui magnifier toute sa gratitude et sa sympathie par devers lui. Ce signal de reconnaissance en tant que père et fils a levé toute équivoque qui s’opposait les deux Présidents.

C’est à ce moment là que le peuple avait douté que le prisonnier le plus célèbre de rebeuss du nom de Karim Meissa Wade allait retrouver bientôt sa liberté à coté de sa famille. Par ailleurs, cette interview qu’a accordée une presse française au Président Macky Sall lors de son voyage en France nous a révélé une sortie de prison à court terme du fils de Me Abdoulaye Wade avant la fin de l’année 2016. Ceci a fait beaucoup rumeur et de questionnement sur un prisonnier qui n’a purgé que la moitié de sa peine en prison alors qu’il devait boucler une peine de six ans ferme.

Mais cependant, si on se souvient que les hommes religieux ont toujours joué une médiation pour que wade fils puisse retrouver sa liberté, cela veut dire que le Président Macky Sall a toujours émis une réserve sur ces derniers. Car, notre pays le Sénégal différent des autres pays, le Président de la République avait la tradition de dialoguer avec les hommes religieux sur la situation de ce pays étant donné qu’ils sont des régulateurs de société.

Tout reste à croire qu’aussitôt après sa libération, il a pris son vol pour aller au Qatar dans un jet privé sans livrer un mot de remerciement à ses militants infatigables et ceci n’est pas du hasard car vous n’êtes pas sans savoir que Karim Meissa Wade occupait d’importante poste ministériel et qu’il passait la plupart de ses voyages dans les pays du golf. De ce fait, si Qatar est sa première destination cela veut dire qu’il a toujours maintenu ses relations d’amitié et de fraternité envers ce pays ou ce pays a participé à sa libération.

Enfin, l’ambition politique de Karim Meissa Wade ne serait-elle bloquée par cette grace Présidentielle ? autrement dit, cette liberté est comme une épée de damoclés sur sa tête car il est toujours poursuivi par la justice.

mormbathio.ndiaye@yahoo.fr

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.