Le Sénégal est un beau pays avec ses belles particularités. Dans ce pays, les adeptes des principales religions monothéistes vivent ensemble dans une atmosphère de paix et d’amour qui fait l’envie de tous les pays du monde. En général, la plupart de nos compatriotes festoient ensemble pendant les Noëls, Pâques, le Maouloud, les différents Magals, Les Ziaras etc… Cette caractéristique sénégalaise fait la popularité de notre pays malgré nos ressources limitées. Ce climat social a fait de nous des démocrates hors pair. On est connu à travers le monde pour ça.

On voue un grand respect et une admiration sans faille à nos chefs religieux. On fait toujours appel à eux pour des conflits potentiels ou réels. D’aucuns disent que ces derniers sont dans bien des cas des régulateurs sociaux. Par leur générosité et leur sagesse, ils contribuent à éduquer le peuple et luttent efficacement contre la pauvreté en redistribuant de l’argent ou des denrées que certains citoyens leur offrent, aux plus nécessiteux. C’est pourquoi les maisons de ces derniers sont souvent remplies de personnes qui viennent chercher de l’aide spirituelle ou matérielle, surtout dans un contexte économique difficile. Ils cultivent la paix et la concorde sociale dans tous leurs discours religieux à la population. C’est ainsi que le mot paix est bien ancré dans les faits et gestes, mais aussi et surtout dans le langage des sénégalaises et des sénégalais. C’est la raison pour laquelle on dit que le Sénégal est un pays de paix et de dialogue.

Ces chefs religieux ou khalifes sont très solidaires les uns des autres. Chacun envoie son représentant ou sa délégation à chaque fois que quelqu’un d’entre eux organise un événement à caractère religieux. Pendant ces fêtes religieuses les gens se retrouvent pour prier et remercier le créateur de sa bonté infinie. Ils prient également pour que la paix puisse régner ailleurs dans le monde. Outre les chefs religieux, on retrouve les dignitaires religieux qui voyagent à travers le pays pour visiter les populations et prêcher la bonne parole de Dieu.

Ainsi donc, ce dignitaire de la communauté mouride, Sérigne Saliou M’backé viendra rendre visite pour la deuxième fois, aux populations de la commune de Thièl à Yitty. Cette visite s’inscrit dans la cadre des rapports de bons voisinages entre les différentes confréries religieuses du pays. Une fois encore, les populations de ce secteur seront ravies de le revoir et lui disent bissi mila mah!

Par ma voix les habitants lui souhaitent la bienvenue.
Gondiel Cheikh Ka
Montréal, Canada
gondielka@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

AUJOURD’HUI: 17 septembre 2018, décès d’Aly Saleh, premier maire de Dahra Djolof

Aly Saleh est l’une des identités remarquables de la commune de Dahra Djolof qu’il a dû re…