VIDEO Louga: Le Ndiambour Hip Hop prépare activement la 7Úme édition de son Festival

Dans la perspective de son Festival, le Ndiambour Hip Hop est Ă  pied d’Ɠuvre pour assurer Ă  sa 7Ăšme Ă©dition un succĂšs Ă©clatant. Votre site a rencontrĂ© mardi 20 dĂ©cembre 2016 Ahmed DIAW, Directeur Adjoint du Festival dont le PrĂ©sident de l’Association Khalifa Ababacar CISSE est le Directeur, la personne morale. Ainsi, notre interlocuteur s’est prononcĂ© sur plusieurs aspects de son organisation. Celui-ci semble entreprendre des activitĂ©s plus larges que son nom ne l’indique.D’abord, Ahmed DIAW a rappelĂ© que le Ndiambour Hip Hop a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2000. Il s’assigne pour dessein de fĂ©dĂ©rer les groupes de rap, soit l’ensemble des acteurs culturels de Louga.Culture comprise au sens large du terme. «Le festival a tenu aussitĂŽt Ă  sa naissance en 2000; aujourd’hui, nous en sommes Ă  notre 7Ăšme Ă©dition», a-t-il prĂ©cisĂ©. Au sujet de la vĂ©ritable raison d’ĂȘtre du Festival, le Directeur Adjoint du Festival prĂ©cise: «Le Festival produit dans la culture urbaine; on peut dĂ©finir par le concept tout ce qui relĂšve de la culture comprise au sens large du terme: du rap, du graffiti, du break dance
sont des arts urbains du Festival» avant de poursuivre:
«Nous prĂŽnons aussi la dimension formative; Ă  savoir les renforcements de capacitĂ©s, les techniques d’écriture, les Ă©changes sur les droits d’auteur, droits voisins en faveur des producteurs». En plus de cela, le volet social est la vĂ©ritable plus-value d’autant plus le Festival promeut la citoyennetĂ© et le dĂ©veloppement durable, toujours selon lui. Au plan structurel, le Festival procĂšde par sĂ©lection pour choisir ceux et celles qui y participent. Les critĂšres sont essentiellement la production des talents bien avĂ©rĂ©s.

.Mais aussi, prĂ©cise notre interlocuteur, «Tous les groupes de rap sont ciblĂ©s pour se joindre Ă  nos actions..Cela veut dire que nous nous ouvrons aussi largement au monde extĂ©rieur. Ainsi, les partenaires du Festival sont d’abord les acteurs de la culture urbaine, Ă  savoir les rappeurs, les manageurs, les associations; le Centre Culturel RĂ©gional est aussi notre partenaire privilĂ©giĂ©, de mĂȘme que le FESFOP qui est notre partenaire stratĂ©gique.
Nous travaillons avec les CollectivitĂ©s Locales, le Festival ‘’Becek U Ndar Kam’’, diffĂ©rentes entreprises de restauration bien connues de la place, sans oublier bien sĂ»r lougawebmedias.com».

LOUGAWEBMEDIAS.COM

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.