Louga: La Plateforme des Karimistes s’est gonflé les biceps en signe de démonstration de force politique à Louga.

N’aurait-on jamais imaginé une foule si compacte à l’appel de la Plateforme des Karimistes chez leur responsable Fallou MBODJI au quartier lougatois de Ndiang Mbambodji? Peut-être pas. Ce lundi 12 mars 2018, les partisans de l’ancien président du Sénégal, Karim WADE, auraient désillusionné quiconque croirait l’opposition politiquement diminuée par le camp du pouvoir du Président Macky SALL à Louga.

C’est en milieu d’après-midi que l’hôte a adressé ses vifs remerciements à toute la population lougatoise pour «cette mobilisation exceptionnelle en cette période de précampagne électorale partie pour être la plus longue dans l’histoire politique du Sénégal. Je dis bien longue pour mettre fin au régime de Macky SALL qui n’a que trop fait souffrir son peuple mandant», a-t-il dit sous une salve d’applaudissements. «Je ne peux terminer sans remercier sincèrement nos alliés de l’opposition ici présents, ainsi que nos camarades de notre formation mère qu’est le Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Saliou DIENG comme pour emboiter le pas à Mme Mary AW, a quant à lui, dressé un tableau sombre de l’économie du Sénégal. Selon lui, «Élu en 2012 à la suite de sa prétention de mieux construire le pays, le Président SALL a fini par faire des différents secteurs de l’économie du Sénégal des propriétés de puissances économiques étrangères. Désormais, toutes les compagnies de téléphonie mobiles appartiennent à d’anciennes métropoles coloniales, en l’occurrence la France. Et c’est là une triste réalité du pays. Une seule force à opposer à Macky: le défaire aux urnes à la présidentielle du 24 février prochain, s’il plaît à Dieu». Et de conclure: «J’ai la certitude que cette mobilisation exceptionnelle en terre du Ndiambour a la ferme conviction de travailler vaillamment dans cette perspective.

Ailleurs aussi, partout où nous avons été accueillis, c’est avec cette même ferme détermination que nos camarades et compatriotes sont venus répondre à notre appel pour le redressement du Sénégal».

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.