Tamsir Jupiter Ndiaye, journaliste chroniqueur a fait un long article sur le Ministre de l’énergie et des mines, Aly Ngouille Ndiaye. Au moment ou les gens se demandent pourquoi il a écrit cet article et qu’est ce que ça peut nous apporter, il y en a qui n’ont à la bouche que des remarques désobligeantes qui n’ont qu’un seul objectif, porter atteinte à l’honneur d’un honnête citoyen.

Comment, sur un article de plus de trois pages sur les actions passées et actuelles d’un digne fils du Djoloff, une autre personne, sur djoloffactu.com, n’a que ce commentaire à la bouche : «Aly ngouille n'appartient pas à la famille Alboury Ndiaye Mansour Bouna n'est pas son oncle, lui il est de Mouille et Mbayéne thiasdé, je m'arrete là pour le moment mais je pourrai et je le ferai d'ici peu.Attention on se connait trés bien et un jour tout sera mis au clair.pourquoi vouloir coute que coute vouloir appartenir à cette noble famille d'Alboury Ndiaye c'est pas sérieux."Khana mome amoul mame"? » 

Est-ce que les Sénégalais sont vraiment intéressés de savoir si Mansour Bouna Ndiaye est l’oncle d’Aly Ngouille Ndiaye ou pas ?

Je ne suis pas préoccupé par les raisons qui ont poussé Tamsir Jupiter Ndiaye à écrire un article sur Aly Ngouille, mais quand on essaye de travestir l’histoire en dénigrant les origines de quelqu’un ça devient de la méchanceté.

C’est pourquoi, je voudrais à mon tour faire une petite précision afin de rétablir un certain nombre de faits historiques. Je suis entrain d’écrire un livre intitulé « le Djoloff d’autrefois : Royauté, Conflits et Parenté » et qui sortira bientôt. Je souhaiterai, par honnêteté intellectuelle, livrer ici un petit extrait du livre sur le chapitre des liens de parenté entre Ndiaye du Djoloff et ainsi revenir sur la lignée de Aly Ngouille Ndiaye l’actuel Ministre de l’énergie et des mines.

Aly Ngouille, fils de Ibra Ndiaté, porte le nom de son grand père Aly Ngouille, fils de Leyti Tam ou Lan Codou Tam. Ce dernier est un des fils de Bour Toubé Sanor qui est lui-même fils de Birayamb Coumba Guèye fils de Bacantam Boury Ndiabou.

Bacantam Boury Ndiabou est fils de Biram Madjiguène Ndao qui a été Bourba Djolof et Damel du Cayor en même temps, car était parvenu à réunir les deux titre en même temps.

Biram Madjiguène Ndao fils de Baca Cor Ndiaré est le point de départ du clan de Boury Ndiabou qui était opposé au clan de Guirane et au clan de Biram Penda dans la conquête pour le pouvoir et dans l’alternance au sein de la royauté. Ces trois clans assuraient l’alternance au pouvoir à travers des guerres, des coups d’état et autres attaques surprises.

Baca Cor Ndiaré est fils de Biram Penda Tabara qui était surnommé le gardien des terres du Djoloff.

Biram Penda Tabar est fils de Lat Samba Boury Ndjeulène lui-même fils de Biram Ndjémé Coumba qui a véritablement disséminé le nom des Ndiaye à travers tout le Sénégal car avait trois épouses Boury Djeulène Ndao de guénééne, Gnoul Ndiaye de Mouye et Kobaroun Ndong de Kawone. Ces épouses provenant d’horizon divers, ont donné naissance à de longue lignée et de nombreux clans à travers tout le Sénégal.

Maintenant, Lat Samba avait 2 frères : Tassé Boury Ndjeulène et Guirane Boury Djeulène.

Alboury Ndiaye est le plus célèbre des bours du Djoloff car plus proche de nous (1875 – 1890) et surtout parce qu’il a combattu contre la pénétration coloniale est père de Bouna Ndiaye et grand père de Mansour Bouna. Il est issu de la branche de Biram Penda quui marque le point de séparation entre le clan Biram Penda et le clan Boury Ndiabou. Mais ces deux clans issus tout deux Lat samba Boury Djeulène étaient opposés d’abord au clan de Guirane avant de s’opposer ensuite entre eux.

Ainsi, quand on est intelligent, on comprend aisément que la lignée du Ministre Aly Ngouille Ndiaye et celle de Mansour Bouna Ndiaye se rejoignent au niveau de Biram Penda Tabara avant de se fusionner au niveau de Biram Ndjémé Coumba.

La méchanceté gratuite est une forme d’expression de l’ignorance et peut être d’une honte profonde de son propre état d’être ou état d’esprit.

Arrêtons donc d’induire sciemment les gens en erreur sur de faux liens de parenté entre les Ndiaye du Djoloff ou d’ailleurs. Comme dans toutes les grandes familles royales, il y avait des clans et des rivalités dus à des compétitions pour la conquête du pouvoir. Cependant, ces rivalités n’entachaient en rien les solides et nobles liens de parenté très complexes car issus de multiples enchevêtrements de branches d’un même arbre qui est ici Biram Ndjémé Coumba.

Tout cela n’est que des faits historiques dont, je suis sûr, n’aideront personne à réussir ou échouer dans la vie. Ce qui intéresse les Sénégalais d’aujourd’hui ce n’est plus les origines des uns ou des autres ou qui est le grand père de X ou Y, mais bien les compétences utiles et mobilisables pour le développement du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Dahra Djoloff : Décès d’un médecin par arrêt cardiaque

Un drame est survenu hier jeudi 19 septembre vers 21 h, au quartier Angle Ndiakhaye, dans …