Vacances citoyennes: Sauf dernier revirement, Pape Gorgui Ndong sera accueilli par  des talibés à Linguère

Si le ministre de la jeunesse de l’emploi et de la construction citoyenne, dans le cadre des vacances citoyennes est considéré comme un héros dans certaines localités du pays, le département de Linguère où sa caravane est attendue, ce vendredi, 7 Septembre, risque de faire l’exception.

Sauf dernier revirement il sera accueilli et poursuivi par des talibés, inconscients et attirés par les timbres vocaux de la musique, distillée par des haut-parleurs qui vont à coup porter préjudice à la population dans leur quiétude.

La visite de Pape Gorgui Ndong, pour ne pas le citer, n’augure rien de sensationnel si pour la majorité de la jeunesse, consciente ces activités se résument à une scène de duperie et de propagande politique.

Tout, porte à le croire du fait que ces derniers ont reçu l’ordre de leur mentor d’aller à la quête de signatures pour le parrainage en vue de l’élection présidentielle de février 2019.

Les promesses non tenue l’année dernière par son prédécesseur , Mame Mbaye, relatifs à  des financements des jeunes regroupés en GIE, le manque de reconnaissance et de considération sont entre autres raisons qui ont suscité leur trop plein de colère et de déception envers ces autorités.

Beaucoup jeunes espérant trouver un financement à leurs projets ont rebroussé chemin l’année dernière sans un seul centime alors qu’ils avaient marre de braver les rayons ardents du soleil et de s’abreuver de la poussière.

Autant de raisons pour ne pas se déplacer d’un iota. En effet, pour la visite de leur ministre de tutelle, aucun programme alléchant qui profite à la population de Linguère excepté un reboisement de plantes, inscrit à l’agenda

Un programme de reboisement de 40 millions de francs Cfa réduit à néant

Planter des arbres, n’ébranle guère les habitants de la commune de Dahra. Ces derniers ont dû laisser à terre un programme de reboisement de 40millions de francs Cfa. Un financement acquis par le biais de feu Djibo Ka, ministère de l’environnement d’alors.

Où s’est cette importante manne financière ? Mystère et boule de gomme! Seul Dieu sait. Même si, le ministre de la jeunesse prendra ses initiatives de planter des arbres, il ne fera que pédaler dans le néant. Car ces plantes sans risque de me tromper ne dureront que le temps d’une rose du fait qu’au Djoloff le manque de suivi et d’entretien constituent les principaux défauts des populations.

A l’heure où le président de la République se vante d’une année sociale, Pape Gorgui Ndong serait beaucoup plus conséquent d’apporter des financements à ses pairs qui ne pensent qu’à braver l’eau de la mer pour  rejoindre l’eldorado pour pouvoir  joindre les deux bouts.

Le ministre de la jeunesse risque de poiroter également dans les rues de Dahra si on sait que le conseil communal de la jeunesse n’a ni un local ni un seul bureau pour l’accueillir. Comble sera le malheur si le bon Dieu ouvre ses vannes.

Djoloffactu

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.