L’apparition du covid-19 dans le monde a suscité des controverses dans tous les pays du monde et a impacté négativement dans l’économie mondiale. Plus de deux millions de personnes sont contaminés par ce virus avec un nombre avoisinant des centaines de millier de décès. Un chiffre très alarmant mais inférieur au nombre de guérison avec plus de six cent mille patients guéris pour le moment.

En effet, beaucoup de maladies sont apparues dans ce monde en passant de la fièvre jaune, du choléra, de la peste et aujourd’hui, le coronavirus refait surface sur la planète. On peut dire que chaque siècle avec sa maladie, si le 20 èmes siècle était une période douloureuse pour les populations d’alors car la peste avait ravagé une bonne partie de l’humanité. Rien qu’à Dakar, on dénombrait plus de mille morts à cause de cette pandémie. Les gens étaient mis en quarantaine durant cette période car le vaccin et le remède manquaient pour guérir les malades. C’était dans les années 1914 qui correspondait le début de la première guerre mondiale où le monde est entré dans une nouvelle guerre. Toutes les activités sont au ralenties, une psychose totale s’installe dans le monde. D’une part, la maladie de la peste gagna du terrain de plus en plus avec ses dégâts collatéraux et d’autre part la vie de l’humanité est menacée par les grands  seigneurs de la guerre à l’époque. Un lourd bilan de décès à cause de la pandémie de la peste a été enregistré durant cette période, ce qui expliqua que la médecine n’était pas au rendez-vous durant cette période.

Aujourd’hui, un nouveau virus fait son mea culpa dans le monde dont la Chine est le premier pays à être touché par cette maladie communément appelé coronavirus ou covid-19. Cette pandémie continue de faire son petit bonhomme de chemin et fait des contaminations un peu partout dans le monde avec des cas de décès avoisinant des milliers et des milliers de morts. L’Europe et les Etats-Unis, deux continents très puissants au monde sur le plan sanitaire, sont affaiblis par cette maladie du covid-19 qui crée une hantise et d’angoisse à leurs chefs d’état pour stopper la maladie. L’Afrique, quant à elle, un continent d’avenir mais avec des moyens réduits sur le plan sanitaire, est en train de résister à ce fléau mondial malgré des cas de décès ont été enregistrés moins important que les autres continents. Ce qui étonneraient aussi les pays occidentaux de voir que le nombre de décès est très réduit par rapport aux restes du monde et que le nombre de guérison ne cesse de s’accroitre de jour en jour. Le Sénégal en est un exemple dans le cadre du traitement de cette maladie où trois malades du covid-19 sont décédés depuis que la maladie est entrée dans ce pays. Mais tout cela montre l’expertise incontestable de nos médecins dans les structures sanitaires malgré les maigres moyens du bord mis à leur disposition. Mais en vain des oiseaux de mauvais augure font des présomptions sur le continent sur une situation beaucoup plus catastrophique de mort et de contamination du covid – 19 eu égard à l’Europe et les Etats-Unis

Par ailleurs, un virologue Français, Chef du département de l’IHU de Marseille du nom de Dr Didier Raoult avait jugé nécessaire que le médicament l’hydroxychloroquine communément appelé nivaquine peut être un remède efficace contre la maladie du covid-19. Cette découverte a soulevé beaucoup d’encre et de salive chez certains spécialistes de la santé en rejetant catégoriquement l’expérimentation de Raoult. Mais heureusement, l’histoire lui a donné raison à travers des tests faites sur les patients atteints de covid-19 a-t-elle enseigne que 90% des malades du covid-19 traités avec  l’hydroxychloroquine ont guéri. Et finalement, la France accepte et valide ce médicament comme remède à ce pandémie et cela a fait le tour du monde pour traiter les malades même si l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) n’a pas encore reconnu ce médicament comme mode de traitement.  Au Sénégal, le Professeur Moussa Seydi chef du département des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital de Fann  aussi marche sur le même pied que le Pr Raoult en saluant l’efficacité du médicament comme traitement de guérison aux patients atteints du covid-19.

Mais cependant, cette pandémie du coronavirus est un mal nécessaire parce qu’actuellement toutes les frontières du monde sont fermées et ce qui va impacter drastiquement sur l’économie mondiale mais aussi elle permet bâtir  un nouvel ordre mondial. Cela veut dire que, certains états qui réclamaient une puissance mondiale depuis des décennies, sont devenus maintenant impuissant face à cette pandémie. La non maitrise de la propagation du coronavirus est un échec pour tous les pays du monde car les pays où l’expertise médicale et le système sanitaire étaient très développés, sont aujourd’hui les plus touchés. Donc tous les états du monde doivent changer de politique sanitaire pour entrer dans une nouvelle ère pour mieux préparer l’avenir.

En revanche, le monde doit se réveiller que la puissance mondiale est un mythe que l’on inculque aux pays en développement autrement dit la puissance appartient au créateur. Cette pandémie nous apprend beaucoup de chose vu que chaque pays doit travailler pour son propre développement. Car, aujourd’hui, aucun pays n’est à l’abri de cette maladie du coronavirus et n’a reçu aucune aide venant d’un autre pays comme dit le dicton wolof « chacun pour soi et dieu pour tous ». Cela montre encore une fois que l’Afrique doit s’autosaisir de cette pandémie pour développer son continent. Nos états doivent mener leur propre politique de développement après le covid – 19 pour prévenir d’autres calamités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Mon point de vue sur la situation politique au Sénégal et dans le Continent africain en général (par Ibra Oumar Ly)

Pourquoi l’Afrique tarde-t-elle à décoller après plus d’un demi-siècled’…