Vendredi dernier, un homme est décédé chez lui, à Dalifort, commune d’arrondissement du département de Pikine, à Dakar. Comme le veut la procédure en cas d’un décès suspect, ce sont les sapeurs pompiers qui ont acheminé le corps au district sanitaire. Après un constat d’usage, il a été déclaré qu’il est mort de façon naturelle. Cependant, par précaution, un prélèvement a été fait sur le défunt pour voir s’il n’était pas atteint du coronavirus. Malheureusement, les tests sont revenus positifs, informe à SeneNews une source proche du dossier.

Selon cette source, les résultats sont arrivés après son inhumation alors qu’entre temps, le défunt a été acheminé à Touba pour y être enterré. « Les autorités qui devaient le voir l’ont vu, puis ils ont d’abord déclaré qu’il s’agit d’une mort naturelle. Puis, ils ont donné à la famille l’autorisation de l’inhumer. Ils l’ont acheminé à Touba pour l’enterrement. C’est après son inhumation qu’on les a informés que le test réalisé sur lui est positif« , nous dit-il. Ce qui veut dire que toutes les personnes qui ont été en contact avec lui, pensant qu’il n’avait pas le virus, pourraient être infectées.

Dès la positivité de son test, les autorités ont barricadé sa maison et tenté de trouver les personnes contactes. Mais là où ça devient inquiétant, c’est que le ministère de la Santé n’a jamais fait mention de ce décès. Hier samedi, le ministère a pourtant confirmé que Dalifort a eu un cas positif issu de la transmission communautaire, mais n’a jamais mentionné que ce cas communautaire est en fait décédé du coronavirus.

On se rappelle qu’hier, dans son communiqué, le ministère a commis plusieurs erreurs, avant de se rectifier. Mais même sur le communiqué rectificatif, le décès du cas de Dalifort n’est pas mentionné. Pourquoi ? C’est une question à laquelle le ministère devrait répondre.

Selon notre source, le plus inquiétant, c’est que cette personne décédée du coronavirus habitait au centre de cette localité bondée de monde. Et autre chose qu’elle déplore, c’est le mutisme de l’autorité de Dalifort, en l’occurrence le Maire Idrissa Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Etat d’urgence : Voici la vraie somme que devaient toucher les policiers

Depuis que l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu a été décrété, les policiers se sont i…