Ucad : Ndogou de solidarité : Le REDUCAD fait du social

Le rassemblement des étudiants de Dahra de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar(REDUCAD) a organisé un « ndogou », rupture du jeûne au sein du campus universitaire.

Ce n’était pas que les étudiants de la commune de Dahra. Leurs camarades des autres communes du département de Linguère et d’ailleurs y ont pris part à rendez-vous de portée sociale. La cérémonie a aussi enregistré la présence de responsables politiques en l’occurrence, Iidrissa Samb, président du mouvement Dahra en marche, Diégane Mbengue, responsable apr et Dahi Ka et d’anciens membres de ladite amicale.

A quelques minutes de la rupture, les nattes et les chaises, minutieusement aménagées pour la circonstance sont occupées. La devanture du pavillon des mariés est devenue  très vite un Djoloff en miniature. Ils discutent, se taquinent et d’autres à l’aide de leurs smartphones font du Selfie une façon d’immortaliser les retrouvailles, en attendant l’heure de la rupture.

A 18heures 30mn, un groupe de jeunes filles, habillées de Lacostes  blancs à l’effigie du Reducad sortent du hall du pavillon. Comme des hôtelières, elles servent  avec gentillesse et en toute générosité de l’eau, des dates, café et lait sandwichs entre autres. Tout le monde s’est bien régalé. Dans le chapitre des allocutions, le président du Reducad, Daouda Ka a tenu à remercier l’ensemble des invités qui ont participé de près ou loin pour la réussite de la cérémonie. Selon Daouda Ka, en organisant cette journée de solidarité et de partage, le  Réducad a atteint l’un de ses objectifs qui consiste à fédérer davantage tous les étudiants.

Pour sa part Idrissa Samb a exhorté les étudiants travailler davantage pour qu’au moins faire partie de l’élite dirigeante de ce pays. Le président du mouvement DEM a également prêché à leur endroit pour la préservation du Reducad qui à son avis constitue un leg à travers lequel les générations actuelles et futures pourront en profiter pour la défense et l’intérêt des étudiants.

Même son cloche pour Diégane Mbengue, tout comme Dahi ka qui ont magnifié l’esprit de solidarité et d’entraide des étudiants. Ils ont pour finir inviter les bonnes volontés à soutenir ces derniers pour une meilleure poursuite de leurs études dans de bonnes conditions.

La rédaction

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.