UCAD : Des anciens du REDUCAD volent au secours à leurs frères étudiants en passe de devenir des SDF au sein du campus social de l’université

C’est un véritable geste de solidarité qu’ont fait montre les cadres et anciens étudiants du REDCUAD à l’égard des étudiants de ladite amicale. Et pour cause, à travers un élan de solidarité, initié par Idrissa Samb, inspecteur des impôts et domaines, par ailleurs anciens membres du rassemblement des étudiants ressortissants de Dahra, une enveloppe financière de 1.521.000francs Cfa leur a été remis afin de pouvoir prendre en charge de leur frais d’hébergement.

La cérémonie de remise de l’enveloppe financière s’est déroulée dans l’enceinte du campus social en présence de l’initiateur et des membres du bureau de l’amicale.

Pour l’initiateur de cet élan de solidarité, ce geste est animé du fait qu’il ne pouvait pas resté insensé des conditions difficiles que vivent les étudiants ressortissants du Djoloff. « Quand j’ai entendu que plusieurs d’entre eux sont menacés de rebrousser chemin du fait qu’ils n’ont pas de familles d’accueil ou qu’ils ne peuvent plus acquitter des frais de transports  je me suis dit qu’il est urge que chacun d’entre nous fasse un geste de solidarité pour nos frères et sœurs » a-t-expliqué.

Idrissa Samb a profité de l’occasion pour inviter les potaches à redoubler d’efforts dans les études afin que le Djoloff puisse être cité par les localités qui regorgent le plus d’intellectuels aguerris.

Le président de l’amicale du REDUCAD, visiblement très ému a apprécié ce geste à sa juste valeur. Daouda Ka, puisque c’est lui qu’il s’agit a remercié vivement tous ceux qui ont contribué à cet élan de solidarité. Il a fait savoir que la somme est venue au moment opportun. Il permettra, à l’en croire, de trouver un dortoir à plus de 80étudiants qui étaient passaient la nuit dans les couloirs des pavillons ou qui avaient même rebroussé chemin préférant mettre un terme à leurs études supérieures que de vivre dans la précarité.

Le président du rassemblement des étudiants de Dahra a enfin promis que la somme sera utilisée de façon rationnelle et transparente.

Outre ces 29bienfaiteurs originaires du Djoloff, deux autres bonnes volontés se sont joints à cet élan de solidarité. Notamment Mame Boye Diao, inspecteur des impôts, actuel directeur des services fiscaux régionaux et Bassirou Diop qui ont remis respectivement 250.000fr et 50.000fr.

Djoloffactu

 

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.