Tivaoune, une ville sainte à découvrir durant le mois béni du Ramadan(Ismaéla Kambel)

Pour bon nombre de Sénégalais musulmans, le mois béni du Ramadan est aussi une occasion unique pour partir à la découverte des lieux Saints parmi lesquelles Tivaoune (la cité Tijaniyya), une localité située à moins de deux heures de route de Dakar. Un déplacement nécessaire pour se ressourcer en cette période de bénédictions.

Surnommée aussi le « Remède », Tivaoune est l’une des plus importantes villes religieuses au Sénégal. Chaque année la ville Sainte, accueille des pèlerins de nationalité et d’ethnie diverses, à la rencontre des enseignements de l’Islam. Les enseignements que reçoivent les fidèles qui font le déplacement sont souvent dispensés par les marabouts eux même, ce qui souvent donne le caractère d’une grande université populaire.

Le Ramadan est une période très instructive pour les pèlerins. « Nous recevons beaucoup d’appels pour des renseignements à destination de Tivaoune, et les autres villes religieuses comme Touba depuis le début du Ramadan. On ne peut pas parler véritablement de tourisme religieux, mais il y a un vrai engouement », explique Ismael Cabral Kambell, de la plateforme de voyage Jumia Travel.

Entre jeûne et enseignements, sans oublier la chaleur qui bat son plein, autant dire qu’il faut être endurant pour le supporter tout au long de la journée. Mais la motivation est grande pour les croyants qui se retrouvent dans la ville Sainte, car le Ramadan est une période intense sur le plan spirituel, loin de l’agitation des grandes villes comme Dakar.Une fois le soleil couché, la ville s’anime, un peu partout des coupures de jeûne (N’dogou) gratuits. L’idéal est que tous les habitants rompent le jeûne ensemble et en même temps.

La Tijaniyya trouve son origine vers 1781 lorsque  Cheikh Ahmed At-Tijani, à 46 ans, pendant une retraite spirituelle à Boussemghoun (Algérie), a eu une vision. Le Prophète Mohamad (PSL) lui ordonne d’abandonner toutes ses affiliations précédentes. Son ordre prend rapidement une expansion importante sur la région, ce qui provoque l’inquiétude des autorités du royaume d‘Alger. Il prépara donc son exil vers le Royaume de Maroc suite aux inquiétudes du Dey d’Alger. Le 22 juillet 1799 (18 Safar 1214 de l’Hégire), Ahmed reçoit le statut de Pôle caché. Mais c’est du Maroc, à Fez précisément, où il s’installa définitivement et mourut. Au Sénégal, la Tijaniyya se propagea grâce à El Hadj Omar Foutiyou Tall (1764 et 1864). Lors du pèlerinage qu’il effectua à la Mecque en 1827, le  vénéré Cheikhou Omar  avait fait la connaissance de Cheikh Muhammed El Ghali, un des disciples directs du fondateur de la Tijaniyya qui, impressionné par les qualités intellectuelles, morales et spirituelles du Sénégalais, l’initia à la doctrine tijane, avec pour mission de diffuser celle-ci en Afrique  au Sud du Sahara.

Marie Joseph/ Jumia Travel

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.