Télévision : Ces dérives langagières qui assaillent nos médias…

Sauf  à se boucher les oreilles, il n’est presque plus possible  de suivre un débat télévisé,  sans être heurté par les propos des protagonistes qui rivalisent de hargne.  La violence verbale,  naguère constatée uniquement dans les espaces privés,  s’invite aujourd’hui dans nos salons  au grand dam de nos enfants,  principaux victimes de la promotion des contre valeurs. On insulte, on crie, on dénigre et que sais-je encore …

Quand insulter devient nécessaire pour convaincre, c’est qu’il y a une malheureuse confusion entre user de la liberté d’expression et abuser celle-ci. A l’origine était le verbe disait Saint Jean.  Cette arme d’une puissance redoutable est à la base de nombreuses révolutions inscrites dans les anales de l’histoire.  Par la magie du verbe, il est possible d’inculquer à  la jeune génération  les valeurs qui cimentent notre culture et notre manière de voir le monde.

Qu’on le justifie par un besoin de porter au pinacle un leader ou par une incapacité se faire comprendre,  le recours aux dérives langagières ne saura jamais se  substituer à  des argumentations claires et précises.  L’ère de la pluralité médiatique  ne doit pas s’assimiler à l’ère  du désordre médiatique.

Abdoulaye FALL
abdoulaye91@hotmail.fr

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.