Ousmane Sonko a dénoncé l’attribution de la gestion de l’aéroport international Blaise Diagne aux Turcs, la fermeture des écoles Yavuz Sélim sous la pression du régime turc. S’il soutient n’avoir rien contre le Turquie et le peuple turc, il dit ne pas comprendre les faveurs qui sont faits à ce pays, par le régime de Macky Sall. 

D’ailleurs, dévoile-t-il lors de sa conférence de presse, hier : « La Turquie est le premier fournisseur de matériel de répression à Macky Sall ». Un matériel destiné à « réprimer le peuple », accuse le président de Pastef-Les-Patriotes, qui prend à témoin Guy Marius Sagna libéré de prison récemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère : L’épouse du ministre de l’intérieur Salimata Sow au chevet du complexe islamique « ikhra »

La présidente de l’association « SOS Handicapé » Adiouma Sow née madame Ndiaye a casqué tr…