Les agents de santé de l’hôpital Maguette Lo de Linguère ont arboré des brassards rouges en signe de réclamation des astreintes de garde, des heures supplémentaires, contre les recrutements abusifs et pour un plateau technique relevé.

Les travailleurs de l’hôpital Maguette LÔ de Linguère sont dans tous leurs états. Ils réclament en effet leurs primes de motivation et de risque qui s’élèvent au montant encore dérisoires à 20. 000 francs CFA. Arborant des brassards rouges, ils ont donné de la voix à l’image d’Astou SEYE, infirmière. «Nous avons observé ce sit-in, pour réclamer nos primes. Nous voulons plus de considération à l’image du Directeur de l’hôpital qui, lui, perçoit pas moins de 1.000.000 de nos francs en termes de primes. Les chefs de service ont 240.000 F CFA, et tout cela au détriment des infirmiers qui ne se contentent que de 15.000 F CFA, comme prime mensuelle. Nous jugeons injuste cette discrimination sur les primes», a-t-elle déploré.

«Il y a une mauvaise gestion fondée exclusivement sur la gabegie. Cette mauvaise gestion est caractérisée par l’inexistence d’un plateau technique relevé, de matériel de bureau, une insuffisance de draps dans les lits d’hospitalisation et une imagerie toujours défectueuse, sans parler de la panne de la radio. Le directeur est préoccupé par son épanouissement, son bien-être et celui de sa famille, en mettant le besoin de l’hôpital et celui des travailleurs. Il s’est doté d’une de 1.000.000 de francs par mois et a octroyé des salaires n’excédant pas 100.000 F CFA avec des indemnités précaires au reste du personnel non responsable», a-t-elle poursuivi.

Lui emboîtant le pas, le technicien du laboratoire Alassane KANE, d’ajouter: «Le Conseil d’Administration (CA) est corrompu. Car il ne devait pas autoriser au Directeur de se taper d’un véhicule personnel à 37.000.000 de francs au lieu d’une ambulance pour répondre aux attentes des patients». Il a réclamé son départ, avant de menacer de durcir le ton, si la situation n’évolue pas.

Abdou SARR, le Directeur de l’Hôpital Maguette LÔ, a balayé d’un revers de main toutes les allégations de ses collaborateurs. «Il n’y a pas de gestion nébuleuse au sein de l’Hôpital Maguette LÔ de Linguère. Aujourd’hui, sur les services qui sont présents ici, nous agissons sur trois aspects pour la satisfaction des malades et patients. Quant à l’aspect qualité, nous avons renforcé le plateau technique», a-t-il évoqué.

L’aspect qualité, nous avons renforcé le plateau technique, en renforçant le premier élément de la prestation, la ressource humaine. Ainsi 28 agents ont été recrutés dont un chirurgien viscéral et urologique, un chirurgien orthopédiste, un médecin gynécologue» dit-il.

La maternité de Linguère, ajoute-t-il, est devenue l’une des meilleures maternités du Sénégal, où la qualité des soins est reconnue par les patients. «En entrant ici nous étions à 156 interventions de chirurgies gynécologiques, c’était en 2014; et l’année passée on est arrivé à 556 interventions» a laissé entendre le directeur  qui a souligné que le véhicule acheté depuis 2018, facilite le transport des médicaments. «L’hôpital fonctionne à merveille, nous n’avons pas de problème d’approvisionnement, nous devons mettre de la qualité à tous points de vue. Il faut mettre le focus sur les résultats et non sur les échanges qui ne feront pas avancer notre établissement public», conclut-il.

Masse Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Annulation du match amical Sénégal/Mauritanie : des membres de la délégation mauritanienne testés positifs à la Covid

Le match amical devant opposer le Sénégal à la Mauritanie, qui devait se tenir ce mardi à …