Seydina Seck, candidat aux Ă©lections lĂ©gislatives, promet que “plus rien ne sera comme avant” et tend la main aux sĂ©nĂ©galais de la diaspora.

Interview – Seydina Seck, candidat aux Ă©lections lĂ©gislatives, promet que “plus rien ne sera comme avant” et tend la main aux sĂ©nĂ©galais de la diaspora.

 

À vos marques, prĂȘts, partez ! 

 

Le coup d’envoi a Ă©tĂ© donnĂ© et place Ă  la course pour les lĂ©gislatives au sein de la diaspora. Pour la premiĂšre fois dans l’histoire politique sĂ©nĂ©galaise, nous aurons au sein de l’hĂ©micycle des dĂ©putĂ©s de la diaspora. Une idĂ©e Ă  encourager 
 Les candidats commencent d’ores et dĂ©jĂ  Ă  se bousculer entre des hommes politiques de pure souche et des hommes de mĂ©dias. Parmi eux, on peut citer Amath Diouf, sĂ©nĂ©galais Ă©tabli aux États-Unis, animateur de Seneweb et Seydina Seck, chroniqueur de Xalima, qui lui, vit en France. 

Pourquoi veulent-ils se frotter aux politiques ? Parviendront-ils à convaincre les sénégalais face à des politiques habitués aux confrontations et trÚs déterminés à représenter les sénégalais de la diaspora ? 

AprĂšs un retour sur son parcours , Seydina Seck, dans l’entretien qui va suivre, tend la main Ă  ses compatriotes de la diaspora et dĂ©roule son programme 


 

Qui est Seydina Seck ? 

 

Pour rĂ©pondre Ă  la question, je dirais que Seydina Seck est un jeune sĂ©nĂ©galais nĂ© Ă  Guediawaye qui a grandi Ă  Thiaroye Azur. Établi en Europe en ce moment, j’ai d’abord vĂ©cu en Espagne de 2004 Ă  2009 avant de m’installer  en France. MariĂ© et pĂšre de famille, je suis orphelin de pĂšre depuis  l’ñge de 8 ans. Je rends hommage Ă  ma brave maman , mes tantes et toute ma famille.

J’ai eu mon DTS en maintenance informatique et tĂ©lĂ©communication. AprĂšs mon DTS, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© voyager car je dĂ©sirais voir du pays et dĂ©couvrir d’autres horizons.

 

Ce “virus” m’a piquĂ© en 2006 : j’animais une Ă©mission dans une radio espagnole intitulĂ©e ‘jotayou Ă©migrĂ©s yi “. Dans cette Ă©mission, je n’arrĂȘtais pas de dĂ©noncer les manquements,  les problĂšmes auxquels Ă©taient confrontĂ©s les sĂ©nĂ©galais de l’extĂ©rieur; mais surtout le manque de volontĂ© politique de nos gouvernants.

 

Comment s’est faite la rencontre entre Xalima et Seydina ?

 

Avant Xalima , j’étais d’abord chroniqueur dans le site Senpolique avec un ami Samba Sow. J’y animais une Ă©mission qui s’appelait ”Jakarlo akk
” qui Ă©tait trĂšs suivie au niveau de la diaspora. Finalement, on a eu un problĂšme de timing avec l’administrateur : on pouvait rester jusqu’à 3 jours sans faire de mise Ă  jour du site. Je me suis rapprochĂ© de Mayacine Diop. Je lui ai fait part de mon dĂ©sir de travailler avec Xalima.

 

Tout a commencĂ© le 19 Mars 2011 lors de la marche de Sidy Lamine Niass Ă  la Place de l’IndĂ©pendance et jusqu’à prĂ©sent je travaille avec Xalima.

 

J’anime des Ă©missions et chroniques, c’est pour cela d’ailleurs que beaucoup de gens pensent que Xalima m’appartient, mais je rends grĂące Ă  Dieu Alhamdoulilah.

 

Aujourd’hui vous comptez enlever la casquette de chroniqueur et entrer en politique ?

 

Il n’est pas question d’enlever la casquette du chroniqueur et d’entrer dans la politique, car la politique n’est pas une profession. Je dĂ©finis comme les voies et moyens pour comment pour dĂ©velopper la citĂ©. Je suis un citoyen libre et indĂ©pendant. C’est la raison pour laquelle je compte me lancer aux prochaines Ă©lections lĂ©gislatives pour reprĂ©senter ou ĂȘtre parmi les reprĂ©sentants de la diaspora dans l’hĂ©micycle et mon discours sera clair et net : ” je suis lĂ  pour dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts des SĂ©nĂ©galais de l’extĂ©rieur”. À ce titre, j’ai dĂ©jĂ  adressĂ© de nombreuses lettres ouvertes au PrĂ©sident de la rĂ©publique.

 

Comment comptez vous représenter la diaspora ?

 

Vous savez depuis 2008, je fais le tour des plateaux tĂ©lĂ© et studios de radio pour dĂ©noncer le manque de considĂ©ration que les sĂ©nĂ©galais de la diaspora subissent. Mon discours ne va pas varier : si nous sommes 165, les 164 s’ils veulent, ils peuvent reprĂ©senter les sĂ©nĂ©galais de l’intĂ©rieur mais mon choix et mon expĂ©rience sont les sĂ©nĂ©galais de la diaspora. Je verrai l’intĂ©rĂȘt du sĂ©nĂ©galais de l’extĂ©rieur vis Ă  vis de chaque dĂ©partement ministĂ©riel. Je compte aussi emmener une vĂ©ritable rupture sur beaucoup de choses.

 

Je ferai tout et je  reviendrai sur la nĂ©cessitĂ© de rĂ©organiser le Haut Conseil SupĂ©rieur des sĂ©nĂ©galais de l’extĂ©rieur qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par Abdoulaye Wade.

 

À mon sens, l’idĂ©e du Haut Conseil SupĂ©rieur n’était pas mal, mais ce sont les orientations donnĂ©es qui ont pĂ©nalisĂ© sa bonne marche.

 

Vous aviez critiquĂ© la politique de S.E.M Macky Sall. Avez – vous des projets pour remĂ©dier aux insuffisances de Macky dans sa politique de la diaspora ? 

 

Je l’ai critiquĂ© mais positivement . Je dĂ©fie quiconque d’aller sur Google ou YouTube taper ”les chroniques de Seydina Seck”. Vous allez tous voir que tout ce que je dĂ©nonce, c’est l’intĂ©rĂȘt du SĂ©nĂ©gal ou celui de la diaspora. Juste un petit rappel, le rĂŽle du dĂ©putĂ©, c’est de contrĂŽler l’action du gouvernement et parfois aussi de faire des propositions de lois et il appartient au prĂ©sident de faire des projets de lois. Je compte, arrivĂ© Ă  l’hĂ©micycle comme dĂ©putĂ© de la diaspora, exposer beaucoup de difficultĂ©s que rencontrent les Ă©migrĂ©s, notamment sur le nombre de sĂ©nĂ©galais qui meurent sans aucune rĂ©action de nos reprĂ©sentants diplomatiques, de mĂȘme que l’informatisation de nos dossiers administratifs. Ces deux problĂ©matiques me semble urgentes, mais d’ici peu, vous aurez toutes nos propositions sous forme de document qui sera prĂ©sentĂ© Ă  la presse.

 

La garantie que je peux donner Ă  tous les sĂ©nĂ©galais de la diaspora, elle est simple : si je suis Ă©lu le soir du 30 juillet 2017, qu’ils sachent que rien ne sera plus comme avant.

 

Face aux adversaires politiques , pensez vous que vous triompherez aux législatives ?

 

Triompher, oui j’y crois. Le peuple en a marre de certains politiciens et de certains partis traditionnels. Notre chance est que nous n’avons pas attendu jusqu’à 2017 pour dĂ©noncer les problĂšmes des sĂ©nĂ©galais de la diaspora. Depuis 2006, nous sommes sur le terrain et les Ă©lecteurs de la diaspora le savent comme on dit « kounekk xamna kane mooy kanne ».

 

Les politiciens s’ils ne veulent pas ĂȘtre humiliĂ©s, notre porte est grandement ouverte ;  qu’ils nous accompagnent afin de lancer un signal fort au prĂ©sident Macky Sall pour dĂ©noncer sa politique migratoire.

 

Il s’agit de choisir celui ou celle qui vous reprĂ©sente Ă  l’AssemblĂ©e Nationale pendant 5 ans pour dĂ©fendre vos intĂ©rĂȘts.  Si on met un politicien Ă  la place, il dĂ©fend l’intĂ©rĂȘt de son mentor non du peuple. Chers sĂ©nĂ©galais de la diaspora , ne tombons pas dans ce piĂšge .

 

Vous irez bien aux législatives avec diaspora action ? Pouvez vous nous parler des idées phares de ce parti ?

 

Action pour la diaspora ”ligueye nguir diaspora bi” est un mouvement qui rassemble la plupart des sĂ©nĂ©galais de l’extĂ©rieur surtout des dĂ©fenseurs d’intĂ©rĂȘts des Ă©migrĂ©s, des sĂ©nĂ©galais ayant sacrifiĂ© toute leur vie pour la diaspora. Je peux en citer une vingtaine venant de diffĂ©rents pays.

 

Chacun d’entre eux a un poids dans sa localitĂ©,  chacun pouvait diriger cette liste, c’est pour cela qu’on a choisi un slogan ”agissons ensemble , pour une diaspora bĂ©nĂ©ficiant de plus de considĂ©ration”.

 

Ce n’est pas cette opposition qui viendra Ă  bout de Macky Sall en 2019 peut-ĂȘtre qu’il y’aura un joker de derniĂšre minute. Car nous avons une opposition en perte de vitesse : elle  manque de stratĂ©gie politique.

 

Revenons sur les inscriptions !

Dommage que le pouvoir est entrain de faire du n’importe quoi sur les inscriptions. Personne ne dĂ©nonce cela, alors que leur principal combat de septembre jusqu’au mois de mars consistait Ă  sensibiliser la population pour qu’elle aille s’inscrire. Au lieu de cela, les partisans du camp prĂ©sidentiel sont entrain de tout faire pour inscrire le maximum leurs militants.

 

Ils vont jusqu’à donner des moyens pour faciliter l’inscription des militants sans mĂȘme prendre de rendez – vous. C’est ce qui a causĂ© ce blocage au consulat gĂ©nĂ©ral de paris la semaine derniĂšre. Si on veut organiser des Ă©lections libres et transparentes, il faut mettre tout le monde au mĂȘme pied d’égalitĂ© et essayer de rĂ©unir toutes les conditions nĂ©cessaires.  Je vais vous dire Mr Ba une chose, Seydina seck Ă  l’assemblĂ©e nationale c’est siffler la fin de la rĂ©crĂ©ation de tous les consulats. Je vous promets que nous dĂ©racinerons cette majoritĂ© de la honte.

 

Vous avez l’habitude de faire des chroniques sur l’actualitĂ© . L’actualitĂ© nous mĂšne vers l’affaire Khalifa Sall. Ce dernier  a Ă©tĂ© convoquĂ© rĂ©cemment par la DIC pour la gestion de l’institution municipale. Qu’en pensez vous ? 

 

L’affaire Khalifa Sall me rappelle les accusations de blanchiment  de Abdoulaye Wade contre Macky Sall. Ce dernier avait Ă©tĂ© convoquĂ© pour blanchiment le 27 janvier 2009. J’avais dit, Ă  l’époque,  que c’était une pure manipulation politique. Je rĂ©itĂšre mes propos pour l’affaire Khalifa Sall.  C’est une manipulation pour mettre la main sur la capitale. C’est indigne pour la dĂ©mocratie sĂ©nĂ©galaise. Il faut que l’opposition se range derriĂšre Khalifa pour former un bloc afin de le soutenir. Chaque adversaire politique est menacĂ©. La liste est vraiment longue.

 

La liste est longue ? Vous voulez dire que le rĂ©gime en place s’attaquera Ă  tous les adversaires politiques potentiels ? 

 

AprĂšs khalifa Sall , le prochain sur la liste c’est Abdoul Mbaye prĂ©sident de l’Act. Il sera convoquĂ© devant le juge le 02 mars Ă  8h30 . Il est temps de resserrer les rangs pour faire face Ă  cette manipulation de cette justice qui est dangereuse pour notre pays.

 

Vos derniers mots 


 

Je voulais vous remercier tout d’abord pour cette opportunitĂ©. Je remercie aussi tous mes collaborateurs d’action pour la diaspora et tous les sĂ©nĂ©galais de la diaspora pour les messages d’encouragement et de soutien avec Action Diaspora.

Le meilleur reste Ă  venir Inchallah !

Merci

Oumar BĂą
Xalima Paris

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.