Sénat : le passif estimé à 2 milliards

Que reste-t-il du Sénat ? Cent quarante quatre véhicules, des chéquiers, un terrain de 4602 m2…La défunte institution a aussi un passif : une dette de près de 5 millions de francs Cfa envers des structures sanitaires de Dakar, trois mois de salaires dus au personnel estimés à prés de 90 millions.

Le Sénat que l’on présentait naguère – sous le président Abdoulaye Wade – d’institution budgétivore, s’est subitement distingué par une situation financière pas du tout reluisante. Au mois de février 2012, après sa dissolution donc, il restait dans ses comptes à peine trois millions de francs Cfa. L’institution qui n’a pas ouvert de compte de dépôt au Trésor public a plutôt préféré confié ses avoirs à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et à la Socété générale de banque au Sénégal (SGBS).

Le Sénat a un patrimoine foncier : un Terrain  sur l’avenue Nelson Mandela, dans le Plateau, d’une superficie de 4602 m2 d’une valeur de prés de 2 Milliards de frs. Dans ses actifs, 144 véhicules (100 Hovers offert aux Sénateurs, 21 Passats, 1 citroën C5, 1 « 4 x 4 » Prado, 1 Mercedes 600 et 20 Touareg).

Le liquidateur a demandé 2 milliards. Mais selon notre source, les dettes du Sénat n’atteignent pas ce montant. Quoi qu’il en soit, le personnel – qui devrait  être reversé à la Fonction Publique sur décision du Président de la République Macky Sall attend toujours le paiement de trois mois d’arriérés de salaire estimé à plus de 90 millions de francs Cfa.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.