SANTE DE REPRODUCTION : L’infertilité ; les hommes aussi responsables que  les femmes.(par Mansor Fall)

L’infertilité difficulté d’un couple à avoir une grossesse après 2 ans de rapports sexuels réguliers et non protégés   , sans aucune notion de contraception, constitue actuellement un grand problème de santé publique. Les femmes ne sont pas les seules à pouvoir être la cause des problèmes d’infertilité ; car les hommes sont dans 1 à 3 cas sur 10, responsables  de ces situations.

 Lorsqu’un couple rencontre des problèmes pour avoir un enfant, les causes de leur infertilité peuvent être strictement féminines ou masculines. Ce sont les examens médicaux qui permettent de les diagnostiquer.

Les causes de l’infertilité féminine sont diverses. On trouve notamment :

– Les troubles de l’ovulation : elles concernent les femmes dont les règles sont très irrégulières voire absentes. Le diabète, l’obésité, le tabagisme, l’insuffisance rénale ou une anomalie des glandes surrénales conduisent aussi à des troubles de l’ovulation. Le syndrome des ovaires polykystiques peut également perturber l’ovulation (les règles sont très espacées et souvent douloureuses)

-L’Ovulation tardive : Les femmes qui ovulent tardivement dans le cycle peuvent aussi rencontrer des difficultés à procréer.

– L’obstruction des trompes : elle peut être consécutive à une infection des trompes ou à une endométriose (Présence de fragments de muqueuse utérine   en-dehors de l’utérus).

– Une affection de l’utérus : les fibromes et malformations de l’utérus peuvent limiter la fertilité.

– Une glaire cervicale défaillante, peut empêcher la mobilité des spermatozoïdes. Ceci peut arriver en cas d’infection du col de l’utérus par des microbes.

– L’âge : pour de nombreuses raisons, les femmes ont  tendance à repousser l’âge de leur première grossesse. Or, la fertilité décroît fortement à partir de 37 ans.

– Un blocage psychologique : parfois, on ne trouve aucune cause d’infertilité. Certaines femmes tombent enceintes spontanément après avoir adopté un enfant : il se peut qu’elles aient fait un blocage à l’idée de devenir mère. Comme le cerveau influence le fonctionnement de l’hypothalamus, on peut penser que le psychisme en joue aussi un rôle.

  Les causes d’infertilité chez l’homme ne sont pas nécessairement accompagnées de troubles sexuels.  Pour les mettre en évidence, certains examens sont nécessaires.

–  un spermogramme : du sperme (liquide blanchâtre) est recueilli après masturbation. Il sert à dénombrer les spermatozoïdes (gamète de l’homme) et à analyser leur qualité.

L’infertilité masculine peut être due à  une absence de spermatozoïdes (Azoospermie),  un nombre insuffisant de spermatozoïdes (oligospermie), un défaut de mobilité (asthénospermie) ou un taux élevé de spermatozoïdes anormaux (tératospermie).

– des dosages hormonaux : ils permettent de mettre en évidence un défaut de testostérone (hormone à l’origine des caractères sexuels de l’homme : barbe, voix lourde

– Le tabac, le stress et la température, peuvent participer à l’infertilité masculine. La formation des spermatozoïdes n’est pas possible si la température est trop forte ; c’est pour cette raison que les testicules se trouvent dans les bourses (enveloppe des testicules), à une température inférieure à celle du reste du corps.

-La cryptorchidie : non-descente des testicules au niveau des bourses lors du développement embryonnaire.  Les testicules cryptorchidies se trouvent à une température proche de 37°C. C’est pourquoi la cryptorchidie conduit à la stérilité.

– canal épididymaire ou déférent obstrué (voie de passage des spermatozoïdes).

NB : La fertilité n’est pas de rapport direct virilité.

Pour avoir toutes les chances de tomber enceinte, il faut :

– Choisir le bon moment : le rapport doit avoir lieu dans les moments proches de l’ovulation, c’est-à-dire lors de la libération d’un ovule fécondable dans l’utérus. En général, cela se situe vers le 14 e jour d’un cycle de 28 jours (en comptant à partir du premier jour des règles). Une fois votre période d’ovulation repérée, faites l’amour entre le troisième jour avant et le deuxième jour après l’ovulation. Il est conseillé aux hommes dans les trois jours avant cette date de s’abstenir de tout rapport, pour préserver un taux de spermatozoïdes élevé. En effet c’est  au moment de l’ovulation que les chances de tomber enceinte sont les plus grandes

– Subir une stimulation ovarienne sous forme de traitement hormonal. L’ovulation peut être provoquée par des médicaments (Citrate de clomifène). Ce médicament se prend sous forme de comprimés pendant 5 jours. L’ovulation est obtenue environ 8 jours après la fin du traitement. Le citrate de clomifène va empêcher le rétrocontrôle ovarien négatif  et favoriser la sécrétion de LH (décharge ovulante)

-Subir une insémination artificielle : Elle consiste à déposer les spermatozoïdes directement dans la cavité utérine. En général, une stimulation ovarienne est réalisée au préalable. Lorsque la maturation des follicules (Structures à l’intérieur de l’ovaire contenant l’ovule) est satisfaisante, l’ovulation est déclenchée par injection d’un médicament qui va provoquer le pic de LH (décharge ovulante)

Mansor FALL, Biologiste et Professeur de SVT au  LDDS/ Dahra

3 Commentaires

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.