Sans détour : Aly Ngouye Ndiaye, un homme à la générosité sélective

Il y’a un moment pour cogiter, un moment pour écrire, un moment pour agir. Après avoir bien réfléchi à la situation, après en avoir apprécié tous les aspects, nous avons  constaté que la jeunesse du  Djoloff  est aujourd'hui au bord du gouffre; c'est le mot! Et, nous ne sommes pas heureux de le dire. Nous partageons entièrement ce sentiment de détresse et de déception que ressentent les nombreuses populations de notre terroir. Nous avons perdu nos illusions quand au bout de 15mois nous voyons toujours notre Ministre du gouvernement conjuguer au futur lointain quand il s’agit d’évoquer les solutions aux multiples maux dont souffre le Djoloff.

Nous croyons surtout que vous êtes très généreux Monsieur le Ministre mais votre générosité est très sélective. Vous avez aidé les membres de votre famille, vous avez aidé les membres de votre belle famille vous avez surtout aidé  vos amis, les amis de vos amis, mais vous avez rien fait pour  vos militants et les fils de vos militants qui ont  mené plusieurs combats, même des combats physiques pour que vous soyez dans les plus hautes instances de décision de ce pays. Les djolofs djolofs veilleront à ne plus être l’ascenseur d’une quelconque ambition personnelle.

Monsieur le ministre rassurez-vous, après les élections locales de 2014 vous verrez de vos propres yeux que vous avez épuisé votre crédit et votre crédibilité dans le Djoloff. Beaucoup de vos militants ont regretté d’être derrière vous à cause de votre orgueil, votre manque de considération aux dignes fils du Djoloff  et de votre cabinet rempli d’arrivistes et de profiteurs qui ne font que bloquer les demandes d’audience et de soutien de vos militants et de vos parents du Djoloff. Nous vous suggérons pour votre intérêt à tous de faire vôtre ce conseil : Un politicien doit avoir de la vision, il doit avoir la lucidité de choisir l’équipe compétente qui doit la réaliser, il doit être un rassembleur. Et vous devriez ensuite avoir le courage de résister aux critiques et soubresauts qui ne manqueront pas de surgir sur votre route, et qui seront vite oubliés quand vous aurez atteint votre  but : l’amélioration des conditions d’existence de la jeunesse du Djoloff, une jeunesse diplômée, sans emploi mais très digne et fière d’être djoloff djoloff.

Un jour, vous partirez, le lendemain vous serez jugés. Où alors figurera votre nom ?
Est-ce que votre nom figurera sur cette liste des dignes fils du Djoloff comme : Maguette lo le bâtisseur,  Daouda sow le papa patriote, Mbayang Leyti Ndiaye la mère protectrice, Ali Saleh l’homme intègre, Djibo ka le brave et même Aliou Dia le vaillant député du prolétariat ?

Quand se plaindre devient un droit, s'engager devient une nécessité…. [À suivre]


Malick Ndiogou Diaw

L’Association des Chômeurs  du Djoloff [ACD]

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.