Serigne Diop, un jeune accusé de parricide, a été arrêté et déféré au parquet de Louga. Le drame a eu lieu au village de Ndiattar, dans l’arrondissement de Sagatta Gueth, région de Kébémer, lorsque son géniture disputait avec sa mère.

Des sources qui se sont confiées au journal « l’Observateur »,  renseignent que tout a commencé mardi dernier, dans l’après-midi, à la suite d’une vive altercation entre le père Meissa Diop, alias Malaw, et l’épouse de son fils. Très remonté contre son père qui se disputait sa femme, le jeune Serigne lui adressa des propos offensants.

Vexé, le vieux Diop bande les muscles et charge son rejeton qui riposte avec un violent coup de bâton. Atteint à la tête, Malaw s’affale par terre et ne bouge plus. Evacué à  l’hôpital par les voisins, le vieux a été admis aux urgences. Il reprend le souffle et rentre chez lui le lendemain.

Malheureusement, il rechute le jeudi. Acheminé au centre de santé de Kébémer, il meurt le même jour. L’autopsie révèle, selon le journal repris par Pressafrik, que Malaw est mort des suites d’un traumatisme cranio-encéphalique grave, d’une fracture ouverte et multiple de l’os porcetal et d’une tuméfaction du bras gauche.

Auditionné, le mis en cause avoue les faits. Il a été déféré hier, lundi 1 juillet 2019 au parquet où il attend tranquillement son jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Abus de confiance, escroquerie : L’ex-ministre Habib Sy, trainé en justice par un homme d’affaires

Actusen.com – Habib Sy est traîné en justice par un nommé Alioune Badara Thiane, un …