Reubeuss : La tuberculose emporte une détenu (ASRED)

Dans un communiquĂ© qui nous est transmis, l’Association pour le Soutien et la RĂ©insertion sociale des DĂ©tenus (ASRED) informe l’opinion publique du dĂ©cĂšs d’un dĂ©tenu rĂ©pondant au nom de KandĂ© TraorĂ©, Ă  la Maison d’arrĂȘt et de correction du Pavillon spĂ©cial de l’hĂŽpital Aristide Le Dantec, ce lundi 6 fĂ©vrier 2018, vers 11 heures.

Le dĂ©funt dĂ©tenu souffrait de la maladie de tuberculose, cause pour laquelle il a Ă©tĂ© internĂ© au Pavillon spĂ©cial depuis deux semaines. KandĂ© TraorĂ© Ă©tait condamnĂ© Ă  10 ans d’emprisonnement et en avait dĂ©jĂ  purgĂ© 9 ans de dĂ©tention. Il devait, en principe, recouvrer la libertĂ© dans moins d’un an. Il Ă©tait mariĂ© et demeurant au quartier Korosma de Keur Massar. (
)
L’ASRED dĂ©nonce vigoureusement et avec la derniĂšre Ă©nergie le manque de communication entre l’Administration pĂ©nitentiaire et les parents des dĂ©tenus. En effet, la famille de KandĂ© TraorĂ© a Ă©tĂ© informĂ©e du dĂ©cĂšs par un ancien dĂ©tenu. MĂȘme sa femme n’était pas au courant de l’hospitalisation de mon mari durant tout ce temps qu’il a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© du Camp pĂ©nal de LibertĂ© au Pavillon spĂ©cial. (
)
Selon cette structure, ses parents l’avaient appris par le biais des acolytes d’Ibrahima Mbow Fall avec qui il devait comparaitre devant le Tribunal d’instance de Rufisque, pour recel. Outre ces deux cas, les familles des dĂ©tenus Ă©prouvent d’énormes difficultĂ©s pour connaitre le lieu de dĂ©tention de leurs parents et ils ne sont pas non plus infirmĂ©s en cas de transfĂšrement

 

PiccMi.Com

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.