Réponse à Berouba Guissé : Halte là Docteur ! (Par Magatte DIOP)

« Il ya un temps pour les querelles, un temps pour le débat, un temps pour la sérénité, le silence et la responsabilité, un temps pour le travail, dans l’action commune ». IBA DER THIAM journal le Soleil du lundi 11 juin 2007.

Cet appel de l’Ă©minent professeur Iba Der THIAM me semble d’une pertinence sans commune mesure en ces temps qui courentt. Nous avons jugĂ© nĂ©cessaire de le convoquer ici surtout avec les BlaBla du docteur BĂ©rouba GUISSE .

Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky Sall est arrivé au pouvoir grâce aux élections présidentielles transparentes et démocratiques de 2012 avec plus de 65% de voix. Ce choix est largement dû à l’attractivité de son projet politique et sociétal. Au bout de quelques années d’exercice, les sénégalais et les sénégalaises ont commencé à ressentir dans leur vécu les bienfaits résultant de la vision stratégique et clairvoyante de son excellence le président Macky Sall.

Les résultats obtenus sont persuasifs, captivants et très encourageants de sorte à convaincre les esprits illuminés et les politiques doués de discernement. C’est pour ces raisons et aussi pour des raisons de loyauté et de cohérence politique que le président Moustapha Niasse et le bureau politique de son parti ont décidé de soutenir Macky Sall en quête d’un deuxième mandat. Cette décision sage et très courageuse de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) a fait couler beaucoup d’encre et de salive et a abouti à l’exclusion de certains des leurs et par ricochet à la naissance du Grand Parti.

Il nous fallait face ce long historique pour apporter la réponse qui sied aux balivernes de Docteur Bérouba Guissé membre du GRAND PARTI.

En fait monsieur Guissé a été invité à la radio Ferlo FM le dimanche 31 mai 2015 à partir 21H. Lors de cette entrevue monsieur Guissé en décochant des flèches de Parthe et en voulant jeter le discrédit et l’anathème sur le ministre Aly Ngouille Ndiaye a étalé à la face du monde toute sa carence mais également tout son manque de pondération, de reconnaissance, de discernement et de loyauté. Il a accusé monsieur Aly Ngouille Ndiaye de tous les péchés d’Israël. Convoquons un peu le passé récent pour vous étaler les privilèges et appuis dont Bérouba Guissé à bénéficier de son nouvel adversaire.

Bérouba a eu a bénéficier de tous les privilèges possibles et imaginables de la part du ministre. Lorsqu’il a été parrain de la finale interzone saison 2013, lorsqu’il s’est agit de financer les femmes de l’AFP dont il fut le coordinateur il a reçu des appuis considérables. A cela vient s’ajouter toutes les espèces sonnantes et trébuchantes qu’il percevait comme appuis lors des différentes campagnes électorales.

Il ya peu de temps Monsieur Guissé a été le laudateur attitré de Monsieur Aly NGOUILLE. En atteste la lettre réponse qu’il a adressé a monsieur Bouna Sémou Ndiaye qui s’était permis de donner son point de vue sur la politique de Aly Ngouille . Toutes les personnes qui ont écoutées ces propos ont compris que l’argumentaire de Bérouba consistant a faire croire une immixtion de Aly Ngouille dans la gestion de la municipalité était cousu de fil blanc. Monsieur Guissé depuis sa défaite lors des locales et de sa défenestration au niveau de l’AFP est très amer.

L’équipe municipale actuelle pose des jalons. Dahra marche résolument vers des lendemains meilleurs pour ne pas dire vers l’émergence. Le long de la nationale N° 3 a été assaini mettant fin du coup a l’occupation anarchique de la voix publique. La galerie est entrain d’être modernisée avec un nouveau plan attrayant et rénovateur, les travaux de la route Touba Linguère ont démarré, la ville est éclairée grâce à l’ingéniosité de l’équipe municipale d’ailleurs d’aucun l’appelle Médinatoul Mounawara (la cité éclairée) . La construction d’un nouveau château d’eau de 500 M3 est achevée bientôt les manques d’eau récurrents seront de vieux souvenirs. Et enfin le projet de modernisation du marché avec la mise en place de tentes en lieu et place des étalages qui trônent royalement sur la place publique tous les dimanches. Monsieur Guissé Dahra bouge et il faut bouger avec. C’est sur ce terrain qu’on vous attend en lieu et place des débats de rues et de bornes fontaines.

Tu as poussĂ© le bouchon trop loin allant jusqu’Ă  comparer tes propres parents des bĂŞtes de trait n’ayant aucunes valeurs marchandes, parce que tout simplement ils ne sont pas avec toi. Docteur vous ne vous souciez pas de l’histoire mais l’histoire se souciera de vous parce que vous ne vous ĂŞtes pas faite sien ce pertinent dicton « le plus grand amortisseur des chocs politiques c’est le civisme». Je me demande quelle mouche a bien pu vous piquer ?

Nous encourageons le maire de la ville de Dahra Mao Ndiaye et le ministre Aly Ngouille dans leurs efforts constants de prise en charges des attentes des populations du Djoloff. Le grand parti trouvera sur son chemin la jeunesse républicaine.

Monsieur Guissé veuillez méditer sur cette bonne vieIlle formule : une bonne critique doit plonger ses racines dans l’autocritique.

Magatte Diop des jeunes de l’APR

Dahra Djoloff

magatte822003@yahoo.fr

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.