Le rapport de l’Ong Publi Eye révélant que le carburant toxique est vendu en Afrique va bientôt être tiré au clair. Selon le président de la ligue sénégalaise des droits de l’homme, Me Assane Dioma Ndiaye le doyen des juges a demandé à disposer de l’original du rapport de l’ONG Suisse Public Eye pour ouvrir une enquête. L’Avocat a ainsi saisi l’ONG suisse à cet effet.

Selon Me Assane Dioma Ndiaye, tous les sénégalais épinglés dans le rapport devront répondre au juge pour que la lumière soit faite sur les responsabilités des uns et des autres dans ce scandale du carburant toxique qui a impacte considérablement milliers de citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère/ Distribution d’eau : Le village de Thiargny réceptionne une nouvelle motopompe

Les populations de la commune de Thiargny distante de 30 km de Linguère ont réceptionné hi…