Rattachement de la gendarmerie au ministère de l’intérieur : Voici que les questions que se posent les gradés

Le projet de rattachement de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur, annoncé par Abdoulaye Daouda Diallo à l’Assemblée nationale, n’enchante pas certains gradés de la maréchaussée. Macky Sall, à qui il revient de prendre l’ultime décision, continue la réflexion avant de transmettre un projet de loi dans ce sens à l’Assemblée nationale.

Depuis toujours, la gendarmerie est dirigée par un Haut commandant qui a le rang et les prérogatives du chef d’Etat major général des armées, tous les deux dépendant du ministère des Forces armées. Aussi le Haut commandant de la gendarmerie est en même temps le Directeur de la justice militaire.

Les détracteurs de ce rattachement se posent la question de savoir comment le Haut commandant de la gendarmerie pourrait être sous la tutelle du ministre de l’Intérieur tout en gardant sa casquette de directeur de la justice militaire ? Qui va traiter les renseignements de la gendarmerie ? Les rapports heurtés entre policiers et gendarmes ne vont-ils pas s’accentuer avec ce rattachement.

Autant de questions que ces gradés se posent pour contester cette volonté des autorités de rattacher ces deux corps qui n’ont même pas le même statut. Les gendarmes sont des militaires de par leur statut et les policiers sont des paramilitaires.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.