Rapport Cour des comptes 2013 : Macky Sall s’engage à corriger toute pratique contraire à l’efficacité de l’action publique

Le Président Macky Sall au cours d’une cérémonie officielle tenue au palais de la République ce mardi, a reçu le rapport de la Cour des comptes comptant pour l’exercice 2013. L’occasion pour le Chef de l’État de réaffirmer son engagement à corriger toute imperfection ou pratique contraire au droit et à l’efficacité de l’action publique.

«Ce contrôle traditionnel de la conformité doit être poursuivi de façon diligente, pour en tirer toutes les conséquences qui s’imposent. L’objectif d’émergence recherché par le Sénégal, exige, pour y arriver, la mise en œuvre de politiques rationnelles et efficientes dans l’usage qui est fait des deniers publics, surtout que nos ressources sont limitées et nos besoins à la fois nombreux et urgents. Le succès des politiques publiques, déclinées dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), est largement tributaire du respect de ces règles essentielles dans une démocratie qui se veut moderne, une économie qui aspire à la prospérité et une société qui ambitionne d’être plus juste et plus solidaire», a-t-il soutenu.

Avant de s’expliquer sur son attachement aux organes publics de contrôle : «si j’accorde autant intérêt aux organes publics de contrôle, c’est parce qu’ils participent à nos efforts communs d’améliorer nos performances en matière de gestion des affaires publiques, à travers un diagnostic sans complaisance de nos pratiques, assorti d’observations et de recommandations idoines», a-t-il fait comprendre.

Ce rapport public de la Cour des comptes est une synthèse des rapports des contrôles de gestion des organismes sociaux, entreprises et programmes publics parmi lesquels la Caisse de sécurité sociale, croit savoir son Premier Président, le Magistrat Mamadou Hady Sarr.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.