Rappel Ă  Dieu du Khalif Cheikh AdramĂ© Aidara : retour sur la vie et l’oeuvre du saint homme

La communauté musulmane du département de Linguère, particulièrement celle de la cité religieuse Darou Salam Maure communément appelée Ndogandou, est dans l’émoi et la consternation. Cela fait suite à la disparition du Khalif général des Khadres dudit foyer religieux, Cheikh Adramé Aidara, décédé dans la nuit du samedi 15 avril au dimanche 16 avril. Il était âgé de 75 ans. Pour rappel, Cheikh Adramé Aidara occupa le khalifa en 1975 suite au rappel à Dieu de son père Cheikh Day Aidara. Le défunt Khalif est fils de Cheikh Day et de Fatimata Ka connue sous le nom de Sokhna Boubou. Aujourd’hui c’est son fils ainé, Chérif Idoumou Aidara qui devient alors le tout nouveau khalif général de Darou Salam Maure.

Le défunt khalif de Ndogandou fut un homme hors du commun en effet il était un érudit du coran, il était également un acteur social car ce dernier excella dans toute sorte de conflits pour ramener la paix dans la société. L’on nous apprend que Chérif Cheikh Adramé Aidara n’hésitait pas à donner ses biens pour calmer l’ardeur des plaignant. Il fut également un homme de commerce facile.

Suite au décès du Chérif Cheikh Adrama Aidara , le foyer religieux de Darou Salam Maure est depuis hier le point de convergence des milliers de fidèles musulmans. Ils s’y rendent pour présenter leurs condoléances à la famille du disparu. Parmi ces pèlerins figurent des hommes politiques, des chefs religieux, des proches du khalif, des sympathisants entre autres auprès de la famille du défunt khalif .

De sa part,Aly Ngouye Ndiaye ministre de l’industrie et des mines accompagné par une forte délégation s’est rendu tôt hier au domicile du Khalif portant des mots de condoléances du Chef de l’Etat Macky Sall auprès de la famille du Khalif.

Salla Linguère.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.