Ramadan à Linguère : Cherté des denrées de consommation, les chefs de ménages invitent le gouvernement à rabaisser davantage les prix.

Les populations du département de Linguère ne savent plus à quel saint se vouer. Et pour cause, la cherté des denrées courantes est passée par là. Notre promenade à travers certains marchés de la localité nous a permis de constater la situation que dénoncent, avec la dernière énergie, les djoloff djoloff. Ainsi, les chefs de ménages, se disent-ils très déçus du gouvernement de Macky Sall. Selon ces Samba Linguère, aujourd’hui, le panier de la ménagère est vide, du fait du manque de crédit qui rime avec légèreté de la baisse des prix des denrées de première nécessité. Le kilogramme de riz se vend à 300f, alors qu’il coûtait 325f, le litre d’huile est vendu à 1000f, 1100f, avant la mesure. Par conséquent, en cette période de Ramadan, les googorlous du département de Linguère invitent le gouvernement à rabaisser de nouveau les prix des denrées courantes.
 

Samba Khary Ndiaye Linguère.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.