Procès Hissène Habré : le contrat des juges est arrivé à terme depuis hier 15 fèvrier 2015

Qui veut se jouer des magistrats des Chambres africaines extraordinaires (CAE) ? La question mérite d’être posée dans la mesure où le contrat de ces derniers a pris fin depuis hier, 15 février. Or, leur travail est loin d’être fini même s’il ne reste que le procès. Celuici doit se tenir devant la juridiction d’assises avec des magistrats non sénégalais et qui n’ont pas encore été désignés.

En outre, les mandants des juges des CAE n’ont pas tenu compte des délais d’appel. En fait, la commission d’instruction des Chambres africaines extraordinaires (CAE) a certes rendu depuis vendredi dernier une ordonnance de non-lieu partiel et de renvoi devant une Cour d’assises. Mais il se trouve que cette décision n’est pas définitive car la défense peut attaquer l’ordonnance.

Par conséquent, le dossier devra retourner devant la Chambre d’accusation des CAE or le contrat des juges a déjà expiré. Et ces derniers ne bénéficient pas d’une prolongation. Une situation que les magistrats trouvent inexplicable et ils y voient un manque de respect de la part des bailleurs qui préfèrent arroser les organisations et autres structures.

EnquĂŞte

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.