Problème du foncier à Dahra : le maire Pape Alioune Sarr rompt le silene et « accuse »

Le problème du foncier est une question politique. C’est du moins l’avis du maire de Dahra Pape Alioune Sarr qui s’est expliqué au téléphone avec la rédaction de Mbeuleukhé.net. Par la même occasion, Pape Alioune Sarr est revenu sur la gestion de la mairie qu’il qualifie de transparente et positive pour les populations de Dahra.

Pour Pape Alioune Sarr, le foncier à Dahra a toujours été un problème sensible   pour lequel aucun de ses prédécesseurs n’a trouvé de solutions sérieuses. C’est pourquoi, dès son accession à la tête de la mairie, il s’est engagé dans un processus de régularisation et d’audit  des terres. Mais malheureusement cette politique « a crée des frustrations pour certains ». Mais ce qui a exacerbé ce problème c’est la volonté inavouée de jeunes gens  jusque là inconnus des  populations et en quête de notoriété qui ont amplifié cette frustration et en ont fait leur cheval de bataille pour se positionner politiquement.  Le maire de la commune de Dahra accuse les jeunes Aly Saleh Guissé, le président de la commission santé  et Abdou Rahman Babou membre de la LD et par ailleurs président du conseil communal. Pour des visées purement politiques, ces conseillers qu’il a « formés », « nommés à des postes clés», et « appuyés  pour leur ascension politique»  ont rallié le parti  REWMI pour des positions dans ce parti.
Mais pour le maire de Dahra, il a géré le foncier avec «tact » et «transparence ». Il trouve « normal d’attribuer au DJOMEC des cantines dans la galerie d’art de la commune car DJOMEC est un instrument de développement et de surcroît crée par des cadres Djoloff Djoloff». Ainsi  pour lui, il n y  a rien de plus normal et légitime que d’attribuer à ses partenaires particuliers et opérateurs économiques des zones stratégiques dans la commune. C’est pour ces mêmes raisons qu’il a attribué un terrain à l’institut islamique même si personne n’a réagit par rapport à cette décision.
Pour clore ce sujet, Pape Alioune Sarr lance un appel  aux frondeurs,  « qui ne font que du tapage médiatique pour  être connus »: « s’ils veulent, nous feront un audit du foncier, mais que personne ne demande l’arrêt de la procédure une fois qu’elle sera enclenchée ».
Selon, M. Sarr, il est toujours rassuré quant à la confiance que lui accordent les populations car il « accomplit parfaitement sa mission » de premier citoyen de la ville. « Demander à tous les artisans de Dahra, ils répondront que ce que le maire a fait, aucun autre ne l’a fait par le passé » martèle-t-il. Il donnera toujours le meilleur de lui-même pour l’avenir radieux de la commune tant qu’il aura la confiance des populations. Il se consacrera à ses affaires personnelles le jour où il perdra cette confiance.
Nous reviendrons dans un autre article sur les réalisations, les projets en cours et sur le moyen terme que le maire nous a révélés au téléphone : à savoir le problème du lycée de Dahra, le projet agro-forestier etc.

La Rédaction

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.