Prix proposĂ©s pour le prolongement de l’Autoroute : c’est tout simplement scandaleux

Le prĂ©sident de la RĂ©publique devait prĂ©sider, le 19 aoĂ»t passĂ©, le prolongement de l’Autoroute qui va de Diamniadio Ă  l’aĂ©roport international
Blaise Diagne (AIBD), à Diass. Mais, Macky Sall a refusé de présider cette cérémonie en ordonnant à Senac Sa, le concessionnaire, de baisser les
prix proposĂ©s aux futurs usagers. C’est en droite ligne de cette position prĂ©sidentielle que l’APIx a Ă©crit Ă  Senac Sa pour repousser la date de l’inauguration, le temps qu’une solution soit trouvĂ©e. Mais, selon les infos de Liberation, les prix proposĂ©s par Senac ont heurtĂ© la premiĂšre autoritĂ© du pays. AprĂšs avoir donnĂ© le nom de son Directeur gĂ©nĂ©ral Ă  la sociĂ©tĂ© de l’Autoroute, le groupe Eiffage, dirigĂ© par GĂ©rard Senac, a encore montrĂ© qu’il n’en avait cure des prĂ©occupations des SĂ©nĂ©galais. En effet, Senac voulait que les camions payent 5800 FCfa, les autocars 3000 FCfa, les particuliers 1800 FCfa et les motos 800 FCfa, informe le journal. Des prix qui ont scandalisĂ© le chef de l’Etat pour plusieurs raisons. D’abord, il est manifeste que ces barĂšmes sont excessivement Ă©levĂ©s. Ensuite, Macky Sall est d’autant plus outrĂ© que, sur le tronçon qui va jusqu’à Diamniadio, l’entreprise gagne plus de 20% de ses prĂ©visions initiales. « Normalement, Senac devrait donc rĂ©percuter cette marge sur ses nouveaux prix mais non ! », confie une source officielle. A l’en croire, le tronçon Aibd-Sindia a Ă©tĂ© construit par l’Ageroute qui avait fait appel Ă  une sociĂ©tĂ© chinoise. « Senac doit prendre en compte tous ces Ă©lĂ©ments », ajoute la mĂȘme source. Suffisant pour que nos confrĂšres concluent que Senac est un scandale continu et qu’il est juste dommage que l’enquĂȘte ordonnĂ©e parle Procureur spĂ©cial autour de cette entitĂ©, Ă  la suite de l’élection de Macky Sall, n’ait pas connu de suite.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.