Malgré l’emprisonnement de Bada Fall, ex-régisseur, et deux gardes pénitentiaires de la prison de Louga pour corruption et complicité d’évasion, la maison d’arrêt de correction de ladite ville connait encore la série d’évasion.

Dans sa livraison du jour, le journal EnQuête renseigne qu’un des présumés meurtriers de Sokhna Ndiaye, 22 ans, violée puis tuée à coup de couteaux dans la nuit du 6 au 7 février dernier au quartier Artillerie Nord, de Louga, s’est évadé jeudi de la Maison d’arrêt de correction de la ville. Deux autres détenus, ayant pris la tangente, en même temps que lui, ont été pris et remis aux arrêts. Mame Abdou Sarr, présenté comme l’amant de la victime, avait été arrêté et inculpé aux premières heures de l’enquête. Il avait été rejoint en prison quelque semaines par son présumé complice Mohamed Ndiaye dit Naby. Joint au téléphone par nos confrères, qui voulaient comprendre les circonstances de cette évasion, le régisseur M. Ndiaye, selon le journal, a brusquement raccroché sous prétexte qu’il ne connait pas le journaliste auteur de l’article et ce malgré le fait que ce dernier ait décliné au préalable son identité et celle du journal. La confirmation des faits est donc venue du Commissariat de police où l’on affirme avoir été à la recherche du fugitif toute la nuit du jeudi au vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Abus de confiance, escroquerie : L’ex-ministre Habib Sy, trainé en justice par un homme d’affaires

Actusen.com – Habib Sy est traîné en justice par un nommé Alioune Badara Thiane, un …