La présidence du groupe parlementaire de la CEDEAO s’est invitée au bureau politique-assemblée générale extraordinaire-point de presse du parti Rewmi qui s’est tenu samedi dernier. « Le Sénégal assure la présidence de la CEDEAO. Ne pensez-vous pas que Macky Sall aurait pu confier la présidence du groupe parlementaire de la CEDEAO à quelqu’un qui maîtrise l’anglais un tant soit peu ? », s’est demandé Idrissa Seck qui n’a pas manqué de faire une proposition.

« Lamine Diallo de Tekki aurait pu faire un excellent candidat. C’est un polytechnicien et un grand intellectuel qui a été Dircab d’Alpha Omar Konaré qui a dirigé l’Union africaine. Il serait plus utiles aux destinées de la CEDEAO que mon condisciple Moustapha Cissé Lô », a laissé entendre l’ancien premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Le polisario interdit de drapeau en Espagne

La Cour Suprême espagnole, plus haute institution juridique ibérique, vient d’inflige…