Première visite d’amitiĂ© et de travail d’un Chef d’Etat nigĂ©rian au Maroc

Le PrĂ©sident de la RĂ©publique FĂ©dĂ©rale du NigĂ©ria, Muhammadu Buhari, est arrivĂ©, le 10 juin 2018, Ă  l’aĂ©roport de Rabat-SalĂ© oĂą il a Ă©tĂ© accueilli par le Roi Mohammed VI, accompagnĂ© du Prince HĂ©ritier, Moulay El Hassan, et du Prince Royal Moulay Rachid.
Après avoir Ă©tĂ© saluĂ© par les officiels marocains et diplomatiques, Monsieur Buhari, effectue, les 10 et 11 juin 2018, une visite d’amitiĂ© et de travail officielle au Maroc Ă  l’invitation du Roi Mohammed VI.
Les deux Chefs d’Etat se sont ensuite rendus au Palais Royal pour la cĂ©rĂ©monie officielle d’accueil, puis ont eu des entretiens portant sur le gazoduc Maroc-NigĂ©ria, mais aussi sur le partenariat entre les deux pays dans le domaine de l’agriculture, notamment le soutien que le Maroc peut apporter au plan de dĂ©veloppement agricole du Nigeria, et sur le volet sĂ©curitaire, notamment la lutte contre le terrorisme.
Par la suite, les deux Chefs d’Etats ont prĂ©sidĂ© la cĂ©rĂ©monie de signature de trois accords de coopĂ©ration bilatĂ©rale, dont un relatif au projet stratĂ©gique du Gazoduc NigĂ©ria-Maroc.
Le premier accord est une déclaration conjointe entre le Maroc et la République du Nigeria relative à la réalisation de la phase suivante du projet stratégique du Gazoduc régional connectant les ressources gazières du Nigeria aux pays de l’Afrique de l’Ouest et au Maroc.
Le second document signé est un protocole d’accord entre l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) et le Fonds Souverain Nigérian « Nigeria Sovereign Investment Authority » pour le développement d’une plateforme industrielle au Nigeria pour la production d’ammoniaque et des produits dérivés.
Quant au troisième accord, il concerne le domaine de la formation professionnelle agricole et de l’encadrement technique entre le Ministère marocain de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, et le Ministère nigérian de l’Agriculture et du Développement Rural.
Lors de cette cérémonie de signature d’accord, le Directeur Général de la Compagnie de Pétrole Nationale Nigériane (NNPC) et la Directrice Générale de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) ont prononcé, respectivement, une allocution sur le contenu de la déclaration conjointe entre le Maroc et la République Fédérale du Nigéria relative à la réalisation de la phase suivante du projet stratégique du Gazoduc régional connectant les ressources gazières du Nigeria aux pays de l’Afrique de l’Ouest et au Maroc. Ils ont aussi affirmé que, « pour des raisons d’ordre économique, politique, juridiques et sécuritaire, le choix s’est opéré sur une route combinée onshore/offshore ».
Ce projet permettra de donner à l’Afrique une nouvelle dimension économique, politique et stratégique et placera le Maroc et le Nigeria comme deux leaders de la coopération Sud-Sud au niveau du continent africain, ont-ils assuré.
Par la suite, le Roi Mohammed VI, accompagnĂ© du Prince HĂ©ritier Moulay El Hassan et du Prince Royal Moulay Rachid, a offert un iftar officiel en l’honneur du PrĂ©sident de la RĂ©publique FĂ©dĂ©rale du NigĂ©ria, Muhammadu Buhari et de la dĂ©lĂ©gation l’accompagnant.
Ont été conviés également à cet iftar, le Chef du Gouvernement, les Présidents des deux Chambres du Parlement, les Conseillers du Roi, les membres du gouvernement, les Présidents des instances constitutionnelles, les représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc, ainsi que plusieurs autres personnalités civiles et militaires.
Cette visite, qui s’achève ce 11 juin 2018, est la première d’un PrĂ©sident nigĂ©rian au Maroc et  fait suite Ă  la première visite du Roi Mohammed VI au Nigeria , en dĂ©cembre 2016 au cours de laquelle plusieurs accords de coopĂ©ration ont Ă©tĂ© signĂ©s.
Depuis, les relations entre le Maroc et le Nigeria continuent de se renforcer dans tous les domaines.
Une évolution constante, un éventail de plus en plus large et d’énormes potentialités de part et d’autre, les relations entre le Maroc et le Nigéria, deux poids-lourds du continent africain, sont promis à un bel avenir, particulièrement dans leur déclinaison économique.

Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.