Pr Malick Ndiaye: « Le ministre de la justice est le principal défenseur de l’homosexualité »

Un collectif de lutte contre l’homosexualité a été mis en place. Son objectif est clair: combattre l’homosexualité au Sénégal. Plusieurs acteurs de la société civile, au total 17 associations et Ong, forment le collectif. Selon le professeur Malick Ndiaye, le « principal défenseur de l’homosexualité », Me Sidiki Kaba doit être démis.

« Macky Sall a intérêt de se débarrasser de celui qui, à chaque fois, qu’il sort quelque, donne le visage du principal défenseur de l’homosexualité. Nous ne méritons pas un ministre défenseur officiel de l’homosexualité », a fait savoir le Pr Malick Ndiaye.

Selon le président du Cercle des intellectuels du Sénégal (CIS), le vide juridique qu’évoquait Sidiki Kaba il y a quelques semaines, ne tient pas. Pour le professeur d’université, dire « actes contre-nature » est une manière pudique de ne pas nommer l’homosexualité.
« Il n’y a pas de vide juridique. Il suffit de lire l’hymne national pour voir la grille d’interprétation de l’homosexualité. L’acte contre nature est la façon pour les Senghor, Dia et les Oulémas de qualifier l’homosexualité sans la nommer. C’est à cause de la »soutoura » (pudeur) sénégalaise que la notion d’acte contre nature a été retenue pour qualifier tous les actes prohibés par la conscience collective », explique le professeur Malcik Ndiaye.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.