Dans son calendrier pour sa campagne électorale, le président sortant, Macky Sall, candidat à sa propre succession, n’a prévu ni de caravane encore mois de meeting politique dans le Djoloff, fief du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye. Il a juste organisé un grand rassemblement à Louga, chef-lieu de la région et un autre à Kébémer, le 4 février dernier. Pourquoi ce choix ? Seneweb s’est approché de sources très proches du cabinet de campagne du candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby).

Selon des informations, le Chef de l’Etat a décidé de « zapper » le départemental de Linguère pour lui éviter des foudres de l’opposition. Le maire de la commune, Aly Ngouille Ndiaye, par ailleurs, coordonnateur départemental du parti Apr, est « très chargé » à cause de l’organisation matérielle de l’élection présidentiel du 24 février prochain en sa qualité de ministre de l’Intérieur.

Et, son implication directe dans la campagne électorale pouvait être interprétée autrement par l’opposition qui n’a cessé de réclamer sa tête. « S’il (Aly Ngouille Ndiaye) accueille, dans ce contexte-là, le président de la République, candidat à ce scrutin, les autres candidats vont dire qu’il est juge et partie étant donné que c’est lui qui organise les élections », nous informe-t-on.

Nos sources renseignent d’ailleurs que certains militants et cadres du département, « courroucés », avaient commencé à ruer dans les brancards réclamant la venue de leur leader dans le Djoloff. Mais après « explications », tout est rentré dans l’ordre. «Maintenant, ils ont compris l’enjeu. D’ailleurs ils sont en train de battre campagne au niveau local pour la réélection du Président Macky Sall ».

Auteur: Salla Gueye – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Éliminatoires CAN 2021 : Le Sénégal dans le groupe I

La Confédération africaine de football (CAF) a procédé aujourd’hui au tirage au sort des é…