Portait : Qui est WIZ EM DI, l’artiste Djoloff-Djoloff au parcours en Or ?

Mabaye Diop, plus connu sous le nom de WIZ EM DI a du buzz et fait parler de lui. Après avoir entamé une carrière musicale(Rap) en 2015, le jeune rappeur vient de mettre sur la toile un tout nouveau clip de sa chanson, intitulée «Dahra Djoloff», au grand bonheur des mélomanes et de ses fans.

A travers ce tube, le jeune artiste entend, certes, extérioriser un talent qui qui dormait en lui mais également montrer l’image de sa ville natale, avec ses différentes facettes.

Dans sa mission, Wiz EM Di veut transporter dans les quatre coins du globe les goùts, couleurs et senteur de son royaume d’enfance.

L’artiste dont le slogan est « zéro souci » figure dans la cohorte des jeunes qui n’attendent pas ce que leur terroir peut pour eux mais plutôt ce qu’ils peuvent faire pour le rayonnement de leur localité. Le Ayant le verbe facile avec un franc parlé, accompagné de gestes témoignent certainement de l’amour qu’il a de son art préféré mais aussi de sa volonté de réussir dans sa mission.

Né en 1992 à Dahra Djoloff, localité située dans le Ferlo, jadis appelé le Grand Djoloff, le « crack », comme le surnomment affectueusement ses amis, entend perpétuer l’œuvre des grands héros à l’image d’Alboury Ndiaye et de ces érudits de l’islam qui ont su porter le flambeau de la sagesse et de l’abnégation partout.

Il piqua le virus du Hip-Hop lors de ses premières vacances passées à Guédiawaye. Dans cette banlieue dakaroise, se souvient-il. Ses activités quotidiennes se résumèrent à sillonner les rues de la capitale pour vivre les concerts rap et au retour faire des free style.

Ce n’est qu’en 2015 que le jeune rappeur sort son premier single « Baby Girl » en duo avec Fara Diagne, un ami d’enfance. Comme l’appétit vient en mangeant, il gratifie dans la même année et pendant les vacances de 02 titres « Holly Day » et « mane mila ».

De là, le rappeur revient à la charge en enrichissant au paysage médiatique sénégalais une très belle chanson en featuring avec Baby Star, une icône aussi de la musique de la commune. « Woor » ou trahison en français, entre deux amoureux, cette une chanson qui fait bouger à tout mélomane a connu un succès éclatant.

L’artiste étant le témoin de son temps, il sort « No Gor Djiguén » pour dénoncer avec véhémence l’homosexualité qui commencer à avoir des proportions inquiétantes et en même temps le single « don’t cry » c’est-à-dire ne pleure pas pour consoler une fille trahie par un émigré.

Le musicien n’entend pas arrêter en si bon chemin. C’est ainsi qu’il entre dans le studio Djoloff Digital avec la collaboration de Bamb’s Production de neegu rap music pour y réaliser, ce 26 Décembre 2017 sa première vidéo dédiée à la commune de Dahra. Mieux, il sort un single le même jour intitulé « dafa léér » pour dire qu’il est sûr de lui-même.

L’étudiant en1ère année de management des affaires, à l’ENSUP  Afrique compte allier études et musique pour gravir les échelons afin d’inscrire son nom dans les annales de la musique sénégalaise.

Wiz Em Di a vivement remercié tous ceux qui ont participé de près ou de loin pour la sortie du clip notamment les fans club EMD Gang.

Il a dĂ©butĂ© sa carrière Ă  travers une tournĂ©e lors des fosco, des concerts organisĂ©s dans tout le dĂ©partement. Aujourdh’ui, « le crack » n’exclut pas de produire en , Afrobeat, Gangsta et Rap entre autres mĂ©lodies. Son rĂŞve le plus ardent est de devenir roi du monde sur le plan musical et montrer l’image de sa ville au niveau national et international.

Ndèye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.