Ne serait-il pas une erreur d’appeler politiciens tous ceux qui s’activent dans l’arèna politique? Bien sûr que oui car la société a nécessairement besoin du politique pour se faire et a horreur du politicien qui la parasite , la dénature ou la dérègle.
En réalité, le politicien est comparable à un faux billet de banque. Il reflète une très belle image de valeur qui n’est point la sienne.
Toujours élégant dans sa mise et dans son verbe, le politicien est prêt a annoncer sans sourciller de grosses promesses rien que pour capter des votes, promesses qu’il oubliera dès le lendemain au réveil.
Après son discours pompeux devant des militants surexcités , criant à tue-tête et parfois portant des pancartes , le politicien se rassoit Regardant ces pauvres militants avec un semblant de sourire sincère , il se dit tout bas : « Quand nous aurons le pouvoir ,je changerai ma maison et ma voiture. Mes enfants, mes parents et mes proches ne manqueront de rien: bourses, billets d’avion, argent, promotion etc…
Une fois élu parfois par accident, il tourne le dos à son staff ,et à ses premiers conseillers. Il se bunkerise et s’entoure de nouvelles recrues qui le caresse dans le sens des poils.
Une fois son pouvoir tombé, ce même politicien n’hésitera pas de vite se reconvertir en bon transhumant à la recherche d’un autre nouveau pâturage.
Quest ce qui en pâtit alors ,si ce n’est que la société .???

Balla DIAW
Directeur d’école à Dahra Djoloff

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

L’affaire Adama Gaye et le marché au poisson de Pikine débattue dans l’émission Keparu Africa

Avec Africa7 …