La position de l’Urd de Djibo Kâ pour un couplage des élections (présidentielle, législatives et locales) en 2019 ne devrait pas connaître de suite. En tout cas si l’on se fie au projet de loi des finances 2017, les législatives sont maintenues pour l’année prochaine. Un budget de plus de 5 milliards de francs CFA pour son organisation est prévu. À travers ce maintien du scrutin à la date initialement retenue, le régime affiche certes sa volonté de respecter le calendrier républicain, mais également son optimisme quant à une victoire dans la prochaine course pour l’Assemblée nationale. Seuls Dakar, Guédiawaye, Pikine, Ziguinchor et Mbacké inquiètent le régime de Macky Sall. (Source : L’AS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Empêchement ou de démission : « Cissé Lô suppléera le Président Sall », dit Aliou Souaré

Aliou Souaré, député à l’Assemblée nationale, annonce Moustapha Cissé Lô à la tête du pays…