Nous sommes noirs et fiers de l’être.

Cette grisâtre belle peau adulée des autres à la quête de rayons solaires des stations balnéaires pour s’enrichir en vitamines D.

Nous sommes noirs comme l’ébène. Ce beau et solide bois prisé de tous les exploitants forestiers. Cette identité est la nôtre ! Cela ne veut pas dire autant que nos cœurs en soient en méchanceté.

L’oppression n’est pas noire telle la nuit qui porte conseille. Le mépris de l’autre, à cause de sa couleur de peau, n’est pas noir telle l’or noir, le pétrole qui fait courir toutes les grandes puissances de ce monde.

Votre vision du monde n’est pas noire telle la Sainte Kaaba de la Mecque qui attire tout musulman et façonne ceux qui ne le sont pas.

Nos cœurs ne sont pas noirs au point d’étouffer nos semblables jusqu’à ce la mort survienne. Quel cœur noir peut-il faire un tel acte sans sourciller ?

Il faut que cela cesse à jamais !

Le meurtre de sang-froid du noir américain, George Floyd, n’est que l’arbre qui cache la forêt. Il ne passe pas un instant où, dans ce pays de l’oncle Sam, un homme de couleur n’est humilié, maltraité comme un moins que rien tout simplement parce que la couleur de sa peau est différente. Il a été plaqué au sol par un agent qui a maintenu son genou sur son cou pendant de longues minutes. «Je ne peux plus respirer», l’entend-on dire sur un enregistrement de la scène, devenu viral sur les réseaux sociaux. Quelle animosité ?

Ils, les noirs plus particulièrement, sont cantonnés à un lot de boulot dont eux seuls devraient en être les « bien-méritants » sur toute la planète terre. Si le noir sait faire de la musique, c’est parce que son cœur sait écouter la nature avec laquelle il entre en fusion de par sa pureté.

La tendance outrancière de confondre agression et riposte à une agression fusse-t-elle verbale est un réel problème dans bon nombre de pays om les noirs sont une minorité.

On ne peut pas opprimer un peuple parce-que sa couleur de peau est différente depuis des milliers d’années ; et que les gens ferment les yeux sans dire mot.

Et comme, « qui ne dit mot, conscient », il y’a une complicité au plus haut sommet de l’élite dirigeante de nos nations riches ou pauvres.

C’est comme si, les grandes voies audibles d’hier pour tout genre de problématique sont devenus aphones parce-que complices de cette barbarie indigne des races primaires.

Il est facile constater que cette brutalité n’existe pas chez les animaux. Personne n’a encore vu des vaches blanches s’attaquaient à celles noires parce qu’elles le sont! Idem pour tous les autres animaux même les plus domestiques n’ont pas suivi l’Homme dans cette perdition qui ne fait que le rétrograder de son statut de vicaire de Dieu sur terre.

Dieu a créé l’Homme et l’a élevé au plus haut grade, vois-tu que ce dernier s’est rabaissé au plus bas en s’adonnant aux actes les plus ignobles sur terre qu’il a fini par souiller.

Les noirs ont longtemps souffert et continué à souffrir comme si le mal n’a été créé que pour les rendre la vie difficile.

Loin d’un fatalisme illusionniste d’une certaine afro-diaspora qui s’est résolue à subir toutes les calamités au nom d’une suprême volonté qui veut voir la race noir au bas de l’échelle.

Pendant qu’aux Etats unies d’Amérique, toutes les épris de justice manifestaient pour que le meurtre de Floyd soit condamné avec la loi dans sa rigueur, en France les gens ont marché pour que la lumière soit faite sur le meurtre d’un autre noir par les forces de police dans des conditions aussi obscures que la tombe dans laquelle il repose désormais d’il y a un moment.

Le plus regrettable dans cette barbarie contre les noirs, est que les bourreaux de nos frères noirs sont ceux-là qui viennent tympaniser avec des vocables de droits de l’Homme, de démocratie et d’égalité qu’ils n’ont qu’aux bouts de leurs

La pureté de la terre mérite une race plus humaine que la nôtre !

L’humanité ne mérite pas ça.

Il faut que les gens reviennent à la raison avant que les animaux ne nous nous chassent de la terre pour l’occuper plus judicieusement que nous autres, incapables de nous aimer les uns des autres.

Amadou THIAM

amadouhamadythiam@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Pose de la première pierre des travaux de construction du futur commissariat de police de Linguère

La  première pierre du futur commissariat de police de Linguère qui sera implantée à …