Aujourd’hui, au Mali, on réclame le départ du fils du Président de la République Monsieur Ibrahima Boubacar Keïta.
Le fils du président de la Guinée équatoriale est cité dans des salles affaires à Paris avec des propriétés douteuses.
Chez nous, le cas de Karim Wade ou bien souvent des parents proches des présidents sont visés pour déstabiliser la nation au profit des occidentaux avec l’aide des opposants, souvent sans programmes ou au moins une vision capable de développer leurs pays. Les chefs d’États africains doivent savoir qu’ils ont été élus par les populations qui leurs ont fait confiance en acceptant leurs programmes et visions. Mais les élus doivent reconnaître et comprendre que leurs parents n’ont pas été choisies pour gérer ( népotisme).
De ce fait, pour éviter les conflits d’intérêts manifestes, proposons des lois de reformes claires que tout président élu n’aura plus le droit de nommer ou d’inscrire un membre de sa famille dans les listes de coalitions présidentielles si ce dernier n’a pas les compétences. Ceci nous pousserait à bien choisir l’homme qu’il faut à la place qu’il faut pour mieux assurer la stabilité du continent et acter pour une démocratie participative.
La Paix c’est un comportement.

Ibra oumar LY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Louga: Mme Mariama TRAORÉ, première femme Préfète dans la région

Mme Mariama Traoré a pris ses fonctions à la tête des services de l’Etat dans le dép…