Une mule de Karim Wade tombe avec des sommes, des documents et titres bancaires

Un passager en provenance de Duba√Į a √©t√© arr√™t√© dimanche √† l’a√©roport L√©opold S√©dar Senghor √† sa descente du vol de Emirates. Le quidam, qui d√©tenait par devers lui des sommes et des documents bancaires, n’a pas voulu r√©pondre aux enqu√™teurs sans avoir au pr√©alable parl√© √† Karim Wade. Mieux, il avait trois valises estampill√©es des insignes officielles du Qatar. Voil√† qui en rajoute sans doute √† la crise diplomatique entre Dakar et Doha.

Les services de douanes et de s√©curit√© de l’a√©roport international L√©opold S√©dar Senghor ont fait une grosse prise dimanche dernier. Une personne convoyant des sommes, des documents et titres bancaires et des cachets d’√©tablissements bancaires et divers instruments de paiements a √©t√© interpell√©e, √† sa descente du vol de la compagnie a√©rienne Emirates, en provenance de Duba√Į.

La mule d√©tenait trois valises qui √©taient estampill√©es des insignes officielles de l’√Čtat du Qatar avec une inscription ¬ę¬†propri√©t√© de l’√Čtat du Qatar¬†¬Ľ. Cette apparence pouvait laisser croire √† un caract√®re diplomatique de la marchandise mais c’√©tait sans compter avec la sagacit√© des douaniers et surtout des signalements parvenus aux autorit√©s s√©n√©galaises.

Une source proche de l’enqu√™te renseigne qu’avant l’arriv√©e du vol de la compagnie Emirates, les services de s√©curit√© du S√©n√©gal d√©tenaient les informations sur l’identit√© du passager, son num√©ro de si√®ge et surtout l’apparence des marchandises suspect√©es.

Ainsi, l’interpellation de la mule n’avait point √©t√© compliqu√©e. La personne a √©t√© plac√©e imm√©diatement en garde √† vue. Une enqu√™te a √©t√© imm√©diatement ouverte. La personne avait dans un premier temps syst√©matiquement refus√© de r√©pondre aux questions des enqu√™teurs avant d’avoir pr√©alablement parl√© √† Karim Wade. Cette demande n’a point √©t√© satisfaite.

Cependant, l’enqu√™te a permis de remonter √† la source et il s’av√®re que le convoyeur avait des contacts au S√©n√©gal qui sont des anciens membres du cabinet de l’ancien ministre d’√Čtat et fils du Pr√©sident Abdoulaye Wade. Aussi, on peut augurer que le passeur pouvait compter sur d’√©ventuelles complicit√©s au niveau de l’a√©roport de Dakar. Des arrestations d’autres personnes impliqu√©es dans cette rocambolesque histoire devront √™tre op√©r√©es incessamment. Les autorit√©s s√©n√©galaises se voudraient intransigeantes.

Une nouvelle crise entre le Sénégal et le Qatar

Cette affaire va contribuer √† d√©grader davantage les relations entre le S√©n√©gal et le Qatar. Le S√©n√©gal avait d√©cid√© de rappeler en consultation son ambassadeur en poste √† Doha, suite √† la derni√®re crise survenue entre le Qatar et les autres dynasties du Golfe. De son c√īt√©, le Qatar avait d√©cid√© de rompre tout bonnement ses relations diplomatiques avec S√©n√©gal, selon une annonce de la cha√ģne qatarienne Al Jazeera.

Le S√©n√©gal, qui avait pris fait et cause en faveur de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis, entend √©lever une vive interpellation √† l’endroit des autorit√©s du Qatar. Le S√©n√©gal tient √† savoir jusqu’√† quel point la responsabilit√© des autorit√©s qatariennes est engag√©e dans cette affaire. L’utilisation des embl√®mes officiels du Qatar pour signer les valises est une question √† laquelle une r√©ponse claire devrait √™tre trouv√©e.

En effet, on se demande si l’op√©ration n’avait pas √©t√© men√©e en intelligence avec le Qatar. Les autorit√©s s√©n√©galaises ne voudraient pas se laisser faire, consid√©rant l’op√©ration comme une action tendant √† la d√©stabilisation de leur pays qu’une puissance √©trang√®re entreprendrait.

Il reste qu’au cas o√Ļ la responsabilit√© du Qatar ne serait pas indubitablement √©tablie, ce pays devrait √™tre en d√©licatesse avec Karim Wade √† qui il offre l’hospitalit√© et qui lui aurait ainsi fait un b√©b√© dans le dos en conduisant une op√©ration qui impliquerait les attributs officiels du Qatar.

De toute fa√ßon, les autorit√©s s√©n√©galaises entendent se montrer fermes et renforcer la vigilance pour parer √† toute √©ventualit√©, car cette op√©ration pourrait permettre de financer des activit√©s hostiles au gouvernement du S√©n√©gal. Il est √† rappeler que le Pds et ses alli√©s avaient annonc√© le r√©chauffement du climat politique et social avec des manifestations et des actions de grande envergure dans le cadre de la campagne pour les √©lections l√©gislatives et que l’arriv√©e du Pr√©sident Abdoulaye Wade avait √©t√© annonc√©e pour prendre la t√™te des troupes.

Cette affaire rappelle l’arrestation d’un ancien d√©put√© du Pds et proche de la famille du Pr√©sident Wade. Alioune A√Įdara Sylla avait √©t√© arr√™t√©, le 1er janvier 2013 √† l’a√©roport de Dakar, en provenance de Duba√Į et porteur de titres et documents de paiements bancaires que lui avait confi√©s l’ancien Pr√©sident Wade. Il avait √©t√© incarc√©r√© pendant de longs mois avant de b√©n√©ficier d’une libert√© provisoire et par la suite d’une extinction de l’action publique.

Auteur: Madiambal Diagne – Lequotidien

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.