Touba: Moustapha Niasse et Aliou Faye, deux membres de « Safinatoul Amane », dans un tourbillon sexuel

La publication d’images privĂ©es sur le net prend de l’ampleur au SĂ©nĂ©gal. Les menaces et mise en garde du PrĂ©sident Macky Sall n’y font rien. La derniĂšre de cette forme de banditisme s’est passĂ©e le 31 dĂ©cembre 2016 Ă  Touba et met en cause les nommĂ©s Moustapha Niasse et Aliou Faye.

Ce jour lĂ , raconte L’Observateur, M. D. Diarra, une gĂ©rante d’un service de transfert d’argent Ă©tait allĂ©e rĂ©pondre Ă  une invitation de son petit ami, C. Niasse aux environs de 15 heures. Aliou Faye a profitĂ© du moment d’intimitĂ© des amants pour s’introduire dans la chambre et les surprendre dans une position compromettante. Il est ressorti s’asseoir en face de la maison pour attendre la sortie de la fille. C’est ainsi qu’il a filmĂ© les deux amants avec son tĂ©lĂ©phone portable. Il montre la vidĂ©o Ă  son ami Moustapha Niasse et ensemble, ils tentent de faire chanter la fille.
InformĂ©s de cette affaire, les Ă©lĂ©ments de la gendarmerie, avaient mĂ»ri un plan et demandĂ© Ă  la fille de fixer un rendez-vous avec ses « maĂźtres-chanteurs ».
ArrĂȘtĂ© sur-le-champ, puis interrogĂ©, Aliou Faye a soutenu que c’est le nommĂ© Moustapha Niasse qui lui a demandĂ© de les filmer. Il a ajoutĂ©, pour certainement se tirer d’affaire, qu’ils ont fomentĂ© ce deal pour apeurer la fille et se faire une idĂ©e sur sa vĂ©ritable personnalitĂ©. InterpellĂ© Ă  son tour, le sieur Moustapha Niasse a confirmĂ© les dires de son compĂšre, arguant qu’ils avaient voulu conseiller Ă  la fille de ne plus frĂ©quenter cette maison de « mauvaise rĂ©putation ».
Actuellement placĂ©s sous mandat de dĂ©pĂŽt Ă  la maison d’arrĂȘt et de correction de Diourbel, les mis en cause seront jugĂ©s demain jeudi devant le tribunal de Grande d’instance de ladite localitĂ© pour les accusations d’association de malfaiteurs et tentative d’extorsion de fonds.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.