La DER n’a-t-elle pas échoué? Et pourquoi elle n’a pas pu satisfaire la jeunesse?
Une chose est certaine pour moi la solution ne viendrait pas des ces financements si ces derniers ne sont pas réorganisés par l’État surtout quand les responsables ont oublié leur mission d’hommes d’ État souvent confondue à une coloration politique politicienne où les gestionnaires ne pensent qu’à leurs petites personnes en oubliant les missions qui leur sont confiées, celle de partager équitablement les biens publics pour la stabilité sociale. Raison pour laquelle le gouvernement devrait se concentrer sur la création d’emplois à la place de financement si l’on sait que beaucoup de personnes se posent même des questions, quant aux remboursements. Pour règler le problème de la jeunesse ayez la capacité d’écoute et faites lui confiance en la responsabilisant et en la formant dans la pratique. C’est bon de financer cette frange vulnérable et de l’accompagner en contrôlant les financements, en évitant la politisation surtout mais aussi essayer de trouver d’autres moyens de création d’emplois durables, valoriser les petites et moyennes entreprises, revoir le secteur des transports publics, la péche, libérer certains, commencer à réorganiser les collectivités locales qui peuvent être une très grande source de création d’emplois durables. En capacitant la jeunesse dans des secteurs comme ceux du pétrole, du gaz, etc …, des opportunités lui sont offertes pour s’auto-gérer. Voilà les points clés qui peuvent aider la jeunesse.
A bon entendeur, salut!

IBRA OUMAR LY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Check Also

COMMUNIQUE: COMMUNE DE DAHRA: ABDOULAYE TASSE NDIAYE prône la rupture et le leadership

Ma candidature à la mairie de Dahra s’inscrit tout naturellement dans la dynamique d…