Mboula :Le porte parole de la famille Mbengue de Mboula « Les marabouts sénégalais courent derrière les politiciens pour honorer leurs affaires »

La 99 ème édition du gamou annuel de Mboula aura marqué ce samedi  par la déclaration fracassante du porte parole de la famille Mbengue à l’endroit des marabouts sénégalais. El Hadji Cheikh Mbengue  puisque c’est lui qu’il s’agit ce dernier n’a pas été tendre avec les marabouts sénégalais d’aujourd’hui.En effet  il  a fustigé le comportement de la plupart des marabouts qu’il considère  comme des chasseurs de prime auprès des politiciens .Ce sont les politiciens qui devaient courir après les marabouts mais c’est le contraire qu’on vit au Sénégal  soutient El Hadji Cheikh Mbengue.L’exemple du premier président de la république Léopold Sédar Senghor a été revisité par Monsieur Mbengue pour qui c’est Senghor qui courrait derrière Serigne Fallou Mbacké qui lui avait prié en sa faveur  afin qu’il dirige le pays jusqu’à ce qu’il veut le quitter.Toutefois l’actuel Khalif de Mboula El Hadji Ousmane Mbengue a rappelé au cours de la cérémonie officielle les préceptes de l’islam à suivre par les fidèles pour bâtir une société digne de ce nom.

Venu représenter le président sortant à la cérémonie officielle  avec une forte délégation,le Préfet de Linguère nouvellement affecté dans la localité  a sollicité des prières  auprès du Khalif  pour un scrutin présidentiel apaisé.Conscient de sa demande ,le Khalif  de Mboula a prié pour une élection présidentielle paisible non sans inviter les citoyens à la retenue,ici bas  rien n’est éternelle tout se termine un jour donc il ne sert à rien de faire ou de dire du mal à son prochain fait savoir le Khalif.

Revenant sur l’organisation de l’évènement ,le porte parole de la famille Mbengue de Mboula a salué le soutien de l’Etat car tout ce qui a été promis au CDD ,pratiquement tout est respcté.

Pour rappel c’est en  1920 que Mame Abdoulaye Mbengue Moukhadam de Seydi  El Hadji Malick Sy avait reçu l’ordre auprès de ce dernier pour organiser l’évènement.

Salla     Ndiaye      Linguère

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.