Les populations de la commune de Mboula, distante de 40 kilomètres de la commune de Dahra se sentent oubliées par les autorités étatiques du fait des nombreuses difficultés qui freinent leur survol économique et social. Elles ont profité de la 96ème édition de leur gamou annuel pour mettre à nu tous les maux dont souffre la localité. La principale préoccupation de ces habitants du XEER demeure la revitalisation des vallées mortes du Ferlo. Pour El hadji Cheikh Mbengue, porte-parole de la famille d’El hadji Abdoulaye Mbengue la revitalisation des vallées fossiles doit être un impératif chez les autorités étatiques afin de booster l’économie locale et nationale. Mieux, pour le porte-parole de fixer les jeunes dans le terroir afin de les permettre à s’adonner à l’agriculture et à la culture maraichère.
Entre autres doléances, les populations ont souligné l’état défectueux de l’axe latéritique reliant Mboula aux autres localités. D’où elles invitent les autorités compétentes au bitumage de l’axe Dahra-Mboula. Autres points de revendications sur lesquels les habitants de Mboula interpellent le président de la république et son ministre de l’éducation nationale est la construction de leur collège d’enseignement moyen crée depuis 2011, qui, jusqu’ici n’est pas encore construit. Les élèves suivent les cours dans abris provisoires avec des conditions qui ne jouissent d’aucune norme pour un bon déroulement des enseignement-apprentissages
Par rapport à l’électrification des villages de la commune, les populations ont affiché le sourire. Car, le préfet, Ahmadou Bamba Koné, venu présider la cérémonie officielle a annoncé que 18 villages de Mboula seront électrifiés dans les jours à venir dans le cadre du programme d’urgence de développement communautaire(Pudc).
Ndéye Mingué SECK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Sommes nous devenus une société criminogène ?(Mamadou Ndao)

La question dérange inévitablement. Elle peut même heurter certaines sensibilités mais mér…